micro france inter
micro france inter © Radio France / Christophe Abramowitz

C’est la rentrée ! Et quel bonheur de passer mon année dans votre classe, Monsieur Eric Delvaux, et mes collègues sont sympas: la p'tite Nathalie, le premier de la classe Alex Taylor, capable de rendre sa dissertation en 12 langues différentes…

Mais c’est surtout la rentrée sur toute la chaine et vous avez ouvert ce matin avec le 5-7.

Alors, Catherine Boullay, je préfère vous prévenir tout de suite: Eric n'est pas facile tous les jours. Derrière le Paul Newman des petits matins, il y a un homme exigeant. Et en général, les femmes le supportent une année, puis viennent se réfugier dans mes bras. Je ne vous dis pas dans quel état j'ai récupéré Charline Vanhoenacker fin juin! Mais je vous sais forte Catherine, et d'ailleurs, pour vous prouver tout mon soutien, je vous le promets, je m'interdis pour l'année tous les jeux de mots avec votre nom de famille! Ils seraient de toutes façons ridicules tant votre sourire et votre élégance prouvent que vous n'êtes pas votre propre éponyme. Mais venons-en à la nouvelle grille d'Inter, pleine de nouveautés. La directrice Laurence Bloch l'a dit à la presse : « Il fallait prendre des risques maintenant, et ne pas attendre que ça n'aille plus pour changer notre offre ».

Tout l'inverse de François Hollande et Manuel Valls. De là à dire que Benoit Hamon et Arnaud Montebourg auront bientôt une émission sur Inter... Notez qu'à deux, ils auraient pu reprendre "On va tous y passer". D'ailleurs, à 11h ce sera Nagui sur France Inter, et ce jusque 12h10 car il file à « Tout le monde veut prendre sa place » et d’ailleurs, sa place sera prise par Chris Esquerre qui terminera l'émission.

C’est un excellent concept et il parrait que Nagui l’a adapté à sa vie personnelle, après avoir fait l’amour avec une compagne, il lui dit en se rhabillant : « Ah, désolé, je n’ai plus le temps de te parler, j’ai un autre rencart, mais je te présente Chris Esquerre, il est charmant. » Autre grand axe de cette rentrée, c’est la parité. Une présence de femmes qui fera taire ceux qui trouvaient France Inter trop macho, et qui nous permettra, grâce à l'inégalité homme-femme, de faire une belle économie sur la masse salariale de la maison. Parmi ces dames, on se réjouit de l'arrivée de Léa Salamé. C'est toujours un évènement quand une journaliste de droite débarque dans la maison. Et elle aussi est ravie, elle fait une interview de 10 minutes alors que sur i> télé, elle animait des tranches de 4h : ça va changer sa vie.

Autre nouveau, juste après le 7- : Augustin Trappenard. Belle pioche, un mec de Canal+ qui est debout.

Sinon, on salue l'arrivée d'une nouvelle diva sur France Inter : Natalie Dessay, qui s’ajoute aux deux anciennes divas de la maison, Pascale Clark et bien sûr, Patrick Cohen! Voilà, pour cette chronique d'ouverture je me suis donc disputé avec la moitié de la station. Pas d'inquiétude je reviens demain pour me faire l'autre!

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.