Ce matin Patrick Cohen a fait l’introspection du métier de journaliste. Alex se doit, lui aussi, de prendre du recul, et de la hauteur quant au métier d’humoriste !

Car oui, qui imagine Pierre Desproges volant une vanne sur twitter ?

Mais sachez que pour ma famille et moi-même, les accusations sont insupportables : oui, ma compagne touche des droits d’auteur, mais elle travaille, elle rit à mes blagues. Et oui, elle a été salariée à La revue des deux boutades :

Et alors ?

Je ne sais pas qui est le corbeau, et pourtant, en matière de corbeau, je m’y connais. Enfin de corbeau en deux mots : le corps beau, quoi. Pardon, pardon, Patrick. C’est un jeu de mot qui m’a été offert par un ami…et je le lui restituerai ! Mais je tiens à dire à nos auditeurs que je sais très bien d’où viennent ces attaques, du cabinet noir de Daniel Morin !

A quoi devrais-je encore m’exposer ! Christine Angot va venir me parler de déontologie ? Ou David Pujadas trouvera-t-il un autre supplice ? Va-t-il demandé à Marc Levi de juger ma drôlerie ? Ou à Michel Houellebecq de venir me donner des conseils en salubrité bucco-dentaire ? Sachez donc tous, je vous le dis, je ne me retirerai pas : la France est plus grande que mes calembours.

Je suis un humoriste balafré, et c’est pour cela que les français me soutiennent ! Ils ne se trompent pas, car, mon programme, est le seul rempart à Nicolas Canteloup ! Je tiendrai. Mais malgré cela, c’est une image qui me blesse, et qui m’a fait souvent penser à Robin Williams, le Pierre Bérégovoy de la gaudriole.

La suite à écouter ...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.