Au-delà du clivage droite-gauche, on peut diviser la population en 2 catégories : ceux qui croient en Dieu et ceux qui n'existent pas. Mais personne ne peut certifier son existence. C'est pour cela que personne ne croit en François Hollande, il est bien réél donc personne ne croit en lui. C'est la même chose pour Nicolas Sarkozy. On sait qu'ils existent. En revanche, c'est le contraire pour François Bayrou, en qui tout le monde croit et qui pourtant n'existe pas. Ou plus exactement, ne parvient pas à exister malgré tous ses efforts. Certains l'auraient vu du côté de Lourdes. D'autres près de Pau.

L'équipe
  • BenChroniqueur (euse)
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.