Nathalie Kosuskio-Morizet est en campagne, dans la 2è circonscription de Paris, une zone très cossue et réputée impossible à perdre par la droite…

Oui ben justement, ils sont foutus de la perdre ! Et pour ça, ils vont même s’y mettre à plusieurs ! (Ils sont ouit à droite ! ouit !) L’élection inratable et qui est ratée quand même, demandez à m’sieur Boyer, il en connaît un rayon, il a bossé avec Juppé !

Là, NKM elle est mal… Face à elle, il y a 23 candidats dont… combien à droite, Patrick ? (8 de droite)… y’a deux dissidents LR, y’a un candidat « République en marche » et en plus y’a Henri Guaino. Ah ben alors c’est le pompon ! Guaino ! Le perturbateur endocrinien de la droite ! On comprend que Nathalie KM soit excédée, face à trois candidats rien que dans son camp : « On a rarement vu un tel bordel pareil dans une circo ! Merde ! » 24 candidats au total… Sur le marché le samedi matin, y’a plus de candidats que de clients chez le fromager… On les voit se bousculer : il y a Anne-Françoise Prunière, Edmond Coulot, Annick Puyou ! C’est pas les clients, eux c’est des candidats !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.