C’est terrible les images qu’on a pu voir hier soir dans les JT… Vous ne trouvez pas que c’est de plus en plus dingue ces images en provenance du Vénézuela ? Monsieur le Préfet, « heureusement qu’on vit en France ! » Ils sont à la masse à Caracas !

Saccager un MacDo... Chez nous, José Bové a arrêté de faire ça depuis 20 ans !

Et puis de toute façon hier en France, il y avait d’autres trucs à saccager ! 

Entre la réunion de Jean-Marie Le Pen à Paris et celle de sa fille à Nice, y'avait l’embarras du choix pour mettre le bazar ! Et pourtant là c’est resté calme.

Quand j’ai vu tous ces magasins saccagés, je me suis dit : heureusement que tout ça n’arriverait pas chez nous… surtout parce que les CRS sont à bout, ils sortent de trois semaines à mater les étudiants de Nanterre et Tolbiac et à déterrer les plans de carotte de la Zad à coups de matraque… alors imaginez s’ils devaient avoir à faire à une bande d’encagoulés… là ce serait une autre paire de manches !

Et puis je vous rappelle qu’en France, quand on n’est pas content, on tweete, on signe une tribune on porte un badge, flûte ! Zut ! 

Et puis ça la foutrait mal pour Macron… Le président s’évertue à faire le tour de la planète avec un photographe de Paris-Match au cul pour faire rayonner la France… pendant que sur CNN et jusqu’à Télé Moscou, il y aurait des images en boucle de voitures qui brûlent dans Paris ? Nooon ! De toute façon le président n’aurait pas pu voir ces images… Hier, depuis l’Australie il a dit que le 1er mai, il avait autre chose à faire que de rester chez lui à regarder la télévision…

Et puis ça lui aurait fait trop mal de voir un Mac Do détruit, c’est le restau préféré de la nouvelle première dame, Donald Trump…

Moi je me revois hier matin traversant Paris pour venir dans ce studio, il y avait du muguet fleurissant à chaque coin de rue… le cafetier lavant ses vitres et mon voisin descendu en pyjama pour jeter une bouteille en plastique dans la poubelle jaune… Car ici c’est Paris, messieurs dames ! Essayez de jeter un papier par terre et vous serez traité de vandale. Ici on n’a plus rien osé casser depuis le vase de Soissons…

Et puis vous n’y pensez pas, à ces pauvres pavés, si tout ça était arrivé chez nous ? Ces pavés qui ont dû se dire : « Bordel ça y est ils recommencent leurs conneries ! » Moi il y a 50 ans, j’étais installé à 200 mètres d’ici c’est pas pour redéménager !

Heureusement que tout ça se passe loin de chez nous et que ces images ne fassent pas le tour du globe… sinon bonjour les JO de 2024 !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.