Cette semaine, nous fêtons les 60 ans de la Vème République… Et la fringante sexagénaire est avec nous, en studio… Bonjour à toi, Ô Vè République !

Bonjour, oui… J’ai préféré venir me rendre hommage moi-même… J’avais bien trop peur que ce soit Manoukian qui s’en charge ! « Le groove de la Vè République épouse l’envol céleste des notes qui jaillissent du ventre de la vestale… » L’individu est connu de mes services !

Donc, j’y vais moi-même : je suis née le 4 octobre 1958, et je fête en effet mes 60 ans dans deux jours... Mon père s'appelait Charles, mais lui était véritablement grand par la taille ! J'ai moi aussi traversé les époques, parsemées de tempêtes. Mais il faut dire que j'ai une solide constitution à la base. Le secret de ma longévité, c'est ma souplesse. Passée entre les mains de Pompidou, Giscard, ou Hollande, j’ai toujours réussi à m’adapter. Quand on est trop rigide, on finit sa carrière en Espagne…

Je n'ai pas connu ma mère, la 4ème République, partie le jour de ma naissance. Mais j’ai débarqué : avec mon fameux slogan : « Accélérez, passez la Vè ! » hahaha… A l’époque, j'étais partout, du perron de l'Elysée aux couloirs du Parlement, en dix fois plus grand que n'importe qui mon nom s'étalait.

Cependant, je ne détiens pas le record de longévité, ma grand-mère la IIIème République a tenu 70 ans ! Une petite joueuse à côté d’Aznavour… Mais quelle ténacité ! Moi je ne sais pas si je tiendrai encore 10 ans... D'autant que certains veulent ma peau. Vous le connaissez ce Mélenchon, là ? Qu'est-ce que je lui ai fait ?

Mais ils me font pas peur ceux qui veulent ma fin. J'en ai toujours connu. Alors, attention, là je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître… Mais les beatniks de mai 68 qui voulaient en découdre avec moi, ils ont tous fini en costard dans un open space à faire des tableaux excel. Elle est loin La Bohème !

Si j’ai encore l’air potable, c’est parce que vingt-quatre fois on m’a retouchée ! Chaque Président veut me façonner à son image ! Un petit coup de loi par ici, un état d’urgence par là... C’est plus une Vème République, c’est la salle d’attente d’une clinique privée brésilienne. Je me sens comme une sœur Bogdanov ! J'ai tout vécu. Y'en a même qui m’ont dissoute. Comme ça PAF ! En 97... Comme un cube Maggi pour essayer de sauver la soupe ! Alors, c'est vrai que je donne beaucoup de pouvoir aux Présidents. Mais ils en veulent toujours plus. Alors voilà que pour mes 60 ans, qu'est-ce qu'on m'offre ? Une révision ! Comme une vulgaire 4L ! Révision « reportée pour cause d’affaire Benalla »… J’suis bien la seule personne à pouvoir remercier c’tandouille !

Alors que moi, mes moments préférés, ce sont les cohabitation. C’est mon péché mignon : faire travailler ensemble des gens qui ne peuvent pas se voir. On sait tous comment ça se termine…

Extrait « Désormais, les gens nous verrons l’un sans l’autre »

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.