Comment les enseignants vivent-ils le télétravail ? Pour le comprendre, Charline cède son micro à une prof de collège…

Oui… Oh, on se débrouille ! Moi à la base, je savais à peine gérer ma boîte mail… mais il a fallu que je crée un Doodle pour organiser la classe. Ensuite, j'ai fait un Google doc en parallèle des ENT du CNED. Et juste après, ben… j'ai pris une aspirine. Heureusement y'a le prof d'informatique du collège qui donne des leçons en ligne pour tous ses collègues… entre 23 heures et minuit, quand on a fini notre journée de travail.

Le pire quand on fait cours par visioconférence, c'est qu'à tout moment un parent d’élève peut surgir à l’écran… Je ne regrette pas les réunions parents / professeurs... Enfin vu les circonstances, maintenant on fait des réunions parents / processeurs ahaha ! Oui on fait de l'humour pour garder le moral !

Pour les sanctions ça change tout. Avant, quand un élève perturbait le cours, je disais : « Tu sors et tu vas voir le CPE ». Maintenant je dis : « ça suffit, Kevin ! Tu te déconnectes et tu vas me faire une fiche de lecture des chroniques de Thomas Legrand, tiens, ça t’apprendra ! »

Pour le reste, on essaie de faire comme avant... J'ai même organisé une sortie scolaire la semaine dernière. Oui, j'ai emmené toute la classe au jardin d'acclimatation… sur Google Earth. Si c’était pas si chronophage, ce serait cool de faire cours à distance. Tu passes ta journée en jogging à dire aux autres comment ils doivent faire, tout en restant assis sur un fauteuil. Ca change tout !... Enfin… sauf pour les profs d’EPS qui ne voient pas la différence. 

Non, en vrai… Être prof en temps normal c’est épuisant, parce qu’il faut capter l’attention des élèves. Mais alors à distance, quel défi ! Il faut faire comme Dominique Seux. Il sait bien qu’il y a la moitié des auditeurs qui décrochent quand il parle de « fonds souverains à échéance dans un contexte de volatilité des marchés », mais il s’en fout. Il continue sa chronique pour la moitié qui comprend.

Moi ça fait un mois que je jongle entre Skype, Discord et Slack, les plateformes pour donner cours. Mon mari m'appelle LA GEEK. Je ne vous cache pas que l'on a hâte que ça se termine parce que c'est pas... 

*SONNERIE*

 Ah attendez, y'a un élève qui me contacte sur Whatsapp... « Oui Elise ? Comment ça tu ne trouves pas ton cours de géo ?! Mais t'as regardé tes spams ? Maxime a dit qu'il te l'envoyait en pdf sur Gmail… Hein ? En chat sur Tik Tok ? Exprime-toi en français je ne comprends rien ! Tu l'as ajouté sur Facebook Maxime ? Ben voilà, tu lui envoies un DM sur Insta… Allez, je suis à l’antenne avec France Inter je te rappelle ! » 

Excusez-moi Nicolas. On a hâte que ça se termine... Je rappelle qu'avant l'épidémie, on en était à vouloir interdire les portables en classe, vous vous rappelez ? Allez, vivement les vacances de Pâques que j'aille dans les champs ramasser des fraises !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.