Poolvoorde
Poolvoorde © Radio France

Savez-vous ce qui s'est déroulé ce week-end en Belgique, les Magritte du cinéma, sorte César low-cost du plat pays. Les Magritte, autrement appelé par les spécialistes, l'autoféllation du cinéma belge ! Bien sûr, Ceci n'est pas tout à fait une pipe, non, c'est de l'onanisme buccal !

Ce qui demande une souplesse inhabituelle et de la souplesse, il en faut pour expliquer au monde comment dépenser en une soirée consanguine l'équivalent du budget d'un film des frères Dardenne, qui lui pourrait obtenir une Palme d'or et donc vraiment faire parler du cinéma belge. Bien sur, je suis mauvaise langue, parce qu'il y a une très belle nouvelle. Ne boudons pas notre plaisir: on a empoché tous les prix. Pas une statuette à échappé à la Belgique, même le Magritte du meilleur film flamand. Oui, c’est une cocasserie de chez nous, c’est comme si il existait un César du meilleur film corse.

Je médis, je médis, mais je voulais vous faire écouter Benoit Poelvoorde :

On sait qu'aux Césars, il y a un petit scandale parce que Léa Seydoux est nommée dans la catégorie meilleure actrice pour la Vie d'Adèle, mais pas Adèle Exarchopoulos qui partage l'écran avec elle. Eh ben, aux Magritte : grand succès pour "Ernest et Célestine", mais cela dit, ni Ernest, ni Célestine n'étaient nommés comme meilleurs acteurs. Ben oui... Le meilleur film du cinéma belge francophone de cette année, c'est aussi le César du meilleur film d'animation de l'année dernière !

Notez que contrairement aux Césars, en Belgique, parmi les actrices nommées, il n'y avait aucune dans laquelle notre président avait joué. C'est parce qu'on n’a pas de président, on a un roi.

Je conclurai en disant que c'est très bien une cérémonie ou on est sûr de gagner et de mettre en valeur nos talents, il faudrait d'ailleurs les multiplier, je suis pour l'instauration des Franquain d'or du tennis belge, seul possibilité pour un tennisman belge de ramener un trophée en fin d'année. Vous allez me dire, Franquin a jamais joué au tennis, mais je vous dirai Magritte n’a pas tourné beaucoup de films. C’est d’ailleurs curieux que les récompenses cinématographiques empruntent toujours à un autre art : Magritte, en Belgique est un peintre, César, en France est un sculpteur, Goya, en Espagne est une chanteuse pour enfants.

Enfin voilà, maintenant, on attend avec impatience les Césars, puisque deux films belges sont nommés dans la catégorie meilleurs film étrangers, donc on a une chance de gagner un vrai prix !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.