une belle surprise à nous annoncer pour bien entamer l’année

J’ai passé les fêtes en Belgique. Alors un soir, je regarde le journal de la RTBF. Et là, qu’est-ce que je vois ? Un reportage sur le mouvement « En Marche Belgique ! » qui prépare les élections communales 2018 et les européennes… déjà 200 adhérents, essentiellement de jeunes entrepreneurs dans le secteur du numérique ! Donc Macron, ça ne lui suffit pas d’être le président des riches, il faut en plus qu’il devienne roi des Belges !

Alors à quoi ressemble une réunion d’En Marche Belgique ? Ca se passe exactement comme en France, à base de : « Jean-Yves, tu n’oublies pas qu’à 18 heures on a un meeting point en be to be dans l’espace de coworking ? » « Oué je sais, mais… On ferait pas une page Facebook avant ? » « Oh putain oué ça c'est disruptif ! » « Ouééé fieu, tsé, j'ai été formé à San Francisco ! » (En France le mouvement du Président a mis l’accent sur la société civile, alors qu’en Belgique, on a mis l’accent…) En plus comme on est francophone c’est pratique : y’a même pas besoin de traduire les propositions du Medef dans une autre langue. 

Les soutiens d’En Marche sont des jeunes qui bossent dans des start up… de start-up Wallonnes… C’est un peu la Wallifornie… Nous aussi, on a notre « Speculoos Valley »… Et il existe déjà une chaîne Youtube… Avec… six abonnés… mais notamment une vidéo qui a été vue 32 fois ! Même si pour les besoins de cette chronique, je l'ai visionnée 18 fois… n'empêche, c'est déjà pas si mal !

Sur le fond, maintenant. L’initiateur du mouvement précise dans la presse : « Nous ne prétendons pas aboutir à un truc ficelé, prêt à l’emploi… » : donc pas de doute, on est vraiment très proche de l’original ! Et parmi les propositions en ligne, à la rubrique « Aide à la personne », il est précisé qu’il faut, je cite : « garder l’humanisme sans renier la performance » : on dirait carrément du Aurore Bergé dans le texte ! Aurore Bergé, la députée rigolote, c’est un peu la Morano d’En Marche (pour la loyauté sans faille)… Au moins les futurs élus belges issus du privé sont prévenus : qu’ils ne viennent pas chouiner sur la diminution de leurs revenus « Oui, depuis que je suis députée, je mange des frites tous les soirs… »

Mais il y en a un pour qui c’est une très bonne nouvelle : l’espoir renaît d’un jour pouvoir intégrer En Marche… pour Manuel Valls… (Une consolation, d’autant qu’il vient de perdre les élections en Catalogne…) Et enfin, gageons que le futur Nicolas Hulot belge aura les reins solides, parce que si En Marche.be accède au pouvoir et mène la même politique écologique que Macron, je ne donne pas deux mois pour que le Manneken nous fasse une chaude pisse…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.