Cette semaine l'homme politique, en campagne pour la primaire de droite, s'est rendu à Argenteuil, là où, en 2005 Nicolas Sarkozy s'était fait hué après avoir parlé de racaille.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.