Dans cette matinale spéciale on rejoint à présent notre envoyée spéciale en studio, Charline Vanhoenacker…

Wow on se calme là ! Vous êtes beaucoup trop à fond, vous me stressez là ! Vous êtes en spéciale depuis 48h non stop même la nuit… Non mais ça va beaucoup trop loin là. J'ai cru entendre Marie-Pierre Planchon donner les températures dans le Michigan ! Pourquoi vous n'attendez pas calmement le résultat définitif avant d’en parler, en fait ? C'est pas compliqué il n’y a que deux types qui peuvent gagner, c'est soit l'un soit l'autre. Vous êtes là à suivre le truc à fond, alors qu'il n'y a même pas un français dans la compétition ! 

Moi j'ai décidé d’attendre la fin du dépouillement tranquillou, résultat, moi j’ai fait ma nuit complète, j’ai dormi comme un bébé. Regardez vos tronches ! C'est pas possible de se mettre dans des états pareils, surtout en ce moment. Toute la chaîne qui est crevée pour le reste de la semaine maintenant ! Ca va beaucoup trop loin ! Je viens de croiser Augustin Trapenard en santiags, il est en train de griller des steacks devant son bureau ! Heureusement qu’on ne met pas un tel dispositif en place pour les élections de tous les pays… Imaginez si vous faisiez ça avec la Belgique, le temps qu’on forme un gouvernement, on part en spéciale pendant un et demi !

D’accord l’enjeu c’est de se débarrasser de Trump. Mais des vieux racistes complètement allumés on en a aussi en Europe... Trump il est de l’autre côté de l’océan, mais Matteo Salvini il est à deux heures de la France en Fiat Punto ! Et puis ça fait même un mois qu'on est en boucle sur les US et est-ce que l'un de vous a progressé en anglais ? Même pas ! Vous restez des quiches en english.

On a tout suivi de tellement près qu’on connaît même le nom du gouverneur républicain du Vermont (Paul Heintz, comme le ketchup… c’est pour ça je l’ai retenu). Mais allez demander au Texas s'ils ont déjà entendu parler de Benoît Hamon ? (Ouais… notez y'a des Français qui n'en n’ont jamais entendu parler non plus.)

Mais sur France Inter il existe même un podcast pour expliquer les élections américaines aux enfants ! « L'Amérique pour les Kids ». Je salue l'intention, mais franchement, vous pensez qu'après une journée d’école avec le masque, les devoirs à la maison, et avoir désinfecté toutes leurs fournitures scolaires, les enfants ils ont envie de comprendre le système des grands électeurs dans les swing-states ?

 Oui mais le système politique c’est comme les séries. C’est toujours mieux chez les Ricains : là-bas les grands électeurs élisent le Président. Chez nous ils élisent les sénateurs. Vous préférez Netflix à France 3 Régions… ça je peux comprendre.

L'équipe