La Corée du Nord a procédé hier à son sixième essai nucléaire, mais cette fois, Kim Jong Un prétend avoir testé la bombe H.

Notez que cet essai intervient au moment où le dictateur coréen vient d’être papa pour la troisième fois. Alors rappelons qu’il existe un truc moins dangereux qui s'appelle un « faire part »… Parce qu’à la naissance d’un enfant, il est normal d’exploser de joie, et pas d’exploser les autres de joie.

Cet essai intervient aussi dans un contexte tendu avec les Etats-Unis. Kim Jong Un et Donald Trump jouent à qui a la plus grosse… mais avec des ogives nucléaires. Le but avéré étant que la surface de la terre ressemble à l'intérieur de leurs cerveaux. Pourtant, quand un journaliste a demandé à Donald Trump s’il envisage d’attaquer la Corée du Nord, le Président américain a répondu : « On verra ». Comme s’il hésitait encore : je verrai à la fin du repas si je prends une boule vanille ou chocolat.

On va tous crever à cause de deux gros bouffons qui pour l’instant n’ont laissé trace dans l’histoire que par leur génie capillaire

C’est bien joli d’en appeler à l’ONU, mais là, je ne vois plus que Jacques Dessange et Franck Provost pour nous sortir de ce merdier. On serait à deux doigts d’une guerre nucléaire… tout ça parce que Kim Jong Un aura bloqué Trump sur Twitter ? On vit dans un monde gouverné par des types qui ressemblent à des méchants de James Bond. Sauf qu'on n’a pas de James Bond ! On a BHL... Ce conflit entre Trump contre Kim Jong Un, c'est anxiogène pour tout le monde. Heureusement il reste des chefs d'Etats rassurants, comme… Poutine, Mugabe ou Maduro... Vous me direz : « Tout ça va se terminer avec Angela Merkel qui va confisquer les jouets de tout le monde. » Allez, hop, terminé, à la niche !

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.