Vladimir Poutine invité de TF1
Vladimir Poutine invité de TF1 © Radio France

Hier sur TF1, ils ont eu l’interview dont tout le monde rêve, Vladimir Poutine!

Dans un décor tellement contemporain qu’on aurait pu s’attendre à une interview de Léonid Brejnev par Jacques Chancel.

Mais non, il s’agissait bien du maitre du Kremlin, et quel ne fut pas sa surprise quand on lui a présenté Gilles Bouleau, à qui il a d’abord demandé un café sans vodka, avant qu’on ne lui précise que ce n’était pas celui qui allait le servir, mais bien celui qui allait l’interviewer. Notez qu’à TF1, ça revient souvent au même…

Il s’installe donc fasse au charismatique Gilles Bouleau. La dernière fois qu’il avait autant ri, Poutine, c’est le jour où on lui avait dit qu’il ne fallait pas exclure une rébellion en Crimée!

L’interview commence et Vladimir a usé de tout son talent d’orateur, il a notamment tenté une pointe d’humour en disant à Gilou:

Mazette, il était aux anges, on ne lui avait plus dit ça depuis le jour où il a demandé à Laurie de juger sa propre carrière. Une très belle interview, sans concession. D’ailleurs, ça l’a boosté, au point qu’il a commencé à emmener Poutine sur le terrain de l’Ukraine. Et là, Vladimir a fait preuve d’énervement de self-control, parce qu’on a vu à son sourire très léger en coin qu’il pensait: «_toi, Gilles si tu veux boulot, je va t’en trouver, à chouettes conditions, il y a petite entreprise très sympa dans Nord de la Sibérie, une région ou les 35 heures n’ont pas encore été votées… travail très simple, il faut planter des clous dans des gros cailloux…très sympa! »._ Mais Poutine n'a rien dit, il l'a pensé, et il a laissé Elkabbach lui donner un petit conseil :
__ On imagine tous Poutinerentrer en Russie et dire "on arrête tout j'ai rencontré Elkabbach et il m'a convaincu." Pensant sans doute lui faire plaisir, Gilou lui a parlé d’Hilary Clinton et la réponse de Poutine fut nuancée:
Alors évidemment, tout le monde y verra un propos misogyne, et pourtant, vous me verriez discuter avec ma compagne de qui va vider le lave-vaisselle, vous m’accorderiez qu’il n’est pas facile de négocier avec les femmes. Et j’ai beau argumenter que l’invention même du lave-vaisselle est un coup de pousse de l’Histoire à la condition féminine et que donc elle pourrait renvoyer la pareille, rien n’y fait. L’interview allait toucher à sa fin quand pris d’un dernier remord de conscience professionnel Gilou a lâché:
Silence dans les chaumières et là, on a vraiment lu dans le regard de Poutine, toi, si t’étais russe, tu serais le quatrième Pussy Riot! Je t’enverrais en camp de torture et je te préparerais un programme spécial, je t’attacherais 24h/24 devant TF1. Toute une journée sans interruption. "Ah Lagaf c’est dur, et bien on continue, Jean-Luc Reichmann, c’est flinguant… ah et ce n’est pas tout, on va bientôt se faire le 20h…" Ce petit froid en plateau a empêché notre Gilles de poser la question qui intrigue tout le monde, en France, en Belgique et en Russie: suite à l’information qui a secoué le PAF hier, Poutine a-t-il menacé la France de représailles, si Arthur, après avoir fui vers la Belgique, demande aussi la nationalité russe comme Depardieu? On ne le saura jamais...
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.