Ce week-end, j'ai feuilleté la presse pour un petit peu savoir de quoi j'allais vous parler et deux informations ont attiré mon attention:

1) Dans le JDD , Hollande l'annonce : « le retournement arrive »

2) Sur le site du Figaro : « Sexe, ce que les Françaises veulent vraiment ».

Evidemment, je n'ai pas pu m'empêcher de relier les deux titres. Et pour cause, le charme à la française, ce n'est plus le ténébreux Alain Delon, ou encore moins le charmeur Patrick Bruel. Non, c'est l'efficace François Hollande : « salut cocotte, le retournement c'est maintenant et si tu sens un truc qui cogne à l'arrière de ta tête, c'est mon casque de moto, que je vais même pas prendre le temps d'enlever! »

françois hollande juge un retournement économique proche
françois hollande juge un retournement économique proche © reuters

Alors bien sûr, il y a des chiffres intéressants dans cette étude. Par exemple, le nombre de femmes ayant déjà simulé est de 19%. Quand on sait que la cote de popularité de François Hollande est de 18%, mais qui est le dernier pourcent ?

Les actrices entre deux âges ? On ne sait pas ?

L’étude mentionne aussi que les femmes sont de plus en plus à l'aise pour parler de leurs fantasmes. Mais au final, elles ne les réalisent que très peu.

Il y a là une analogie évidente avec les discours politiques où l’on s'imagine des choses incroyables, des « moi Président, je vais te faire grimper au rideau, moi Président, il n’y aura plus jamais de missionnaire » et au final, c'est « moi Président, j’suis désolé j’ai un peu mal à la tête »…

Pour ce qui est du fantasme, Hollande nous a tenté la surprise en ajoutant Manuel Valls pour un triolisme endiablé, histoire de pimenter sa relation avec la France.

Ben oui, ça fait deux ans qu'il lui promet du plaisir et ça n'a même pas encore commencé. Les préliminaires sont douloureux, mais qui sait. C’est demain leurs deux ans entre François et Marianne, il l’a déjà un peu fêté samedi soir à la finale de la coupe de Bretagne au stade de Bretagne. Ah, on dit encore « la France ». D'accord, donc le finale de la coupe de France au stade de France...

Deux ans, c’est l’âge où, en psychanalyse, un enfant passe du stade anal au stade phallique. Est-ce à dire qu’on va quitter la merde pour le redressement ?

En tout cas, tout le monde sait que l'amour dure 3 ans ; pour Hollande, il reste à espérer que le désamour dure 2 ans !

Et que là, c’est parti : retournement, redressement, inversion de la courbe, gang bang de popularité.

Parce que sinon -et je terminerai par une dernière comparaison entre sexe et politique, parce que je sens que ça vous parle- j’espère qu’il sera à la hauteur Hollande parce que sinon, en 2017, Marianne pourra peut-être avoir des envies d’échangisme et notre pauvre François pourrait être celui qui regarde !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.