Avec Guillaume Meurice. Monsieur Ciotti est parfois décrié pour ses prises de positions sur les migrants. On accueille une personne, Marie Christine Rigoulet, qui voudrait le défendre. Elle est venue accompagnée d’un migrant : Monsieur le Prince du Qatar.

Eric Ciotti, restez avec nous. Vous êtes parfois décrié pour vos prises de positions sur les migrants. Et bien on accueille une personne qui voudrait vous défendre et qui est venue accompagnée d’un migrant.

Bonjour, oui, Marie Christine Rigoulet. Très heureuse de vous rencontrer monsieur Ciotti. Je ne supporte plus le mal que l’on dit de vous. Je suis venu avec un étranger que j’accueille chez moi. 

Bonjour à tous.

Moi je peux vous dire, en tant que directrice du Negresco, à Nice, j’adooooore les Arabes. N’est-ce pas monsieur le prince du Qatar ?

Je confirme. On est très bien traité ! D’ailleurs toi, le petit chauve, va me chercher un thé à la menthe !

Ah non attendez ! Lui c’est monsieur Ciotti ! Il est député Français. 

Et alors il sait pas faire du thé à la menthe ?

Euh… Si sans doute, mais c’est pas son rôle. Lui il vote les lois.

Et bah si c’est les serveurs de thé qui votent les lois dans ce pays, faut pas s’étonner que ça parte en rognon de chameau !

Mais non, c’est un ami de monsieur Sarkozy !

Ahhh Sarkozy. Lui je l’aime bien. Quand Kadafi plantait sa tente à l’Elysée, y avait pas un flic pour la lacérer !

Il est drôle ! 

J’aime l’humour. Je connais toute les blagues de Hortefeux : « Les arabes quand y en a un… »

Oui, oui on rigole, on rigole ! 

J’aime rire.

Heureusement parce qu’en ce moment la situation est tendue. On a des migrants économiques de partout ! Hier, on a eu une émeute de réfugiés monégasques à cause d’une pénurie de blinis ! 

On a rit. Beaucoup.

Vous oui peut-être… Mais nous on fait avec les moyens du bord. On se plie en quatre pour montrer qu’on est une terre d’accueil. A la douane vous n’avez pas eu de problème monsieur le prince ?

Tranquille, j’ai même pas du ouvrir les valises ! 

Ah non, vous n’êtes pas sous le coup de la « tolérance zéro ».

Non nous, c’est la tolérance des euros.

Il est drôle.

J’aime rigoler. J’aime ça.

Et puis il crée de l’emploi. À l’hôtel, j’ai embauché douze personnes rien que pour m'occuper de son animal de compagnie !

Oui j'ai une hyène. Elle s'appelle Assad, comme le cheval de Laurent Wauquiez.

Ouais mais nous, au palace, on l'appelle Elise Lucet, pour déconner !

C’est drôle. Bon il vient mon thé à la menthe ! Y a pas un autre laquais là. Toi allez hop !

Ah non mais lui c’est Dominique Seux !

Et alors il fout rien non plus celui là ?

Siiii ! Il travaille dans le journal de Bernard Arnault. Un milliardaire, comme vous !

Un milliardaire Bernard Arnault ? A côté de moi, c’est un plouc. C’est un punk à chiens. C’est un Cédric Herrou !

Ah non, ne parlez pas de ce vulgaire passeur devant Mr Ciotti, il va nous faire des plaques. Il va devenir tout rouge !

Et bah comme ça il saura ce que ça fait d’être un homme de couleur !

Ne l’écoutez pas, monsieur Ciotti, il plaisante !

J’aime l’humour. J’aime ça.

Bon de toute façon, monsieur le prince ne va pas rester en France : il est juste en transit comme tout les autres migrants. Ce qu’il veut, c’est aller en Angleterre. N’est-ce pas ?

Oui je vais claquer tout mon pognon à Londres. 

Mais attention ! Avant de franchir le Channel, faites le plein de Vuitton ! Chanel-Vuitton hahaha

C’est très rigolo. Je suis mort de rire. Mais je vais me barrer quand même.

Pourquoi vous êtes obsédé par Londres ?

C’est moins ringard. Et puis je vais vous dire : Y a moins de racisme !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.