Ce matin, Charline retrace la première journée de François de Rugy au ministère de l’Ecologie…

7h00. Dès le réveil, François enfourche son vélo elliptique : l’outil parfait pour fournir de l’effort, tout en faisant du surplace. Puis il file sous la douche, (où il en profite pour faire pipi, c’est plus écolo !)

8h. Arrivée au ministère, où son équipe fait le point sur ce qu’ils ont accompli en un an. Il y a eu des avancées majeures. Véronique, en charge de la loi littoral : elle a dépassé le niveau 140 à Candy Crush. Au service énergies renouvelables, Didier est sur le point de terminer un buste en érable, à l'effigie d’Antoine Wechter. Quant à Marie-Noëlle, l’ingénieure agronome, elle arrive à jouer « Au clair de la lune » en tapant sur le clavier de son smartphone avec le nez.

9h30. Il est temps de passer à l’action. François de Rugy décide… de baisser, de deux degrés,… la climatisation dans les bureaux. Une solution « réaliste et pragmatique ».

11h. François découvre que les employés ont conservé des posters de Nicolas Hulot parsemés de petits cœurs. Il les remplace par des affiches flanquées de son slogan : « On peut faire marcher main dans la main économie et écologie ». Trois minutes plus tard, quelqu’un ajoute au feutre : « Oui on peut, mais vers le précipice ».

Midi. TING ! Sms du ministre de l’Agriculture, Stéphane Travers : « Ca te dirait un barbecue ? Charal m’a fait livrer douze côtes de bœuf ! »

15h. Enfin une réunion avec de vrais écologistes de terrain : les chasseurs, amis de la biodiversité… en terrine.

16h. Le nouveau maître des lieux a l’idée de poser un geste fort : repeindre en vert la façade du ministère ! Allez, on fonce, et on appelle Stéphane Bern pour obtenir l’autorisation.

16h15. Refaire la déco demande plus de temps que prévu. Il faut donc reporter la réunion sur le nucléaire. François propose de la programmer vers 3 heures du matin, pour plus d'intimité.

TING ! Ah, enfin, un SMS de Bayer/Monsanto « Les amendements sont rédigés, passe les prendre quand tu veux »…

17h. C’est la panique, la clim du bureau s’est éteinte. Il va falloir être pragmatique et ouvrir les fenêtres. Il n’y a plus personne pour la réparer, depuis qu'ils ont viré Benalla : il était aussi en charge de la tuyauterie des ministères.

20h. François dîne au restaurant avec sa femme. Au moment de payer, il sort son étui à carte bleue : « Tu vois chérie, cet étui est 100% en graines de lin, c'est bien la preuve que l'économie n'est pas incompatible avec l'écologie ! »

22h30 : Au moment de se coucher, François s’aperçoit qu’il a oublié son portable au restaurant. Pour la première fois de sa journée, il est vert.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.