Le président de la République vient de rentrer de Nouvelle Calédonie, où il a poursuivi son tour du monde…

En un an, 43 voyages dans 29 pays. Il a déjà accumulé plus de miles que Tintin durant toute sa vie ! Candidat, Macron avait survolé la campagne, désormais président, il survole le monde ! Il peut ainsi transmettre ce message français : « Moi aussi je me serre la ceinture… quand je décolle dans mon avion privé ! »

Hier, le JDD a évalué le coût de ses voyages entre 20 et 22 000 euros l'heure de vol

Ca nous met le Paris – Marseille à 22 000 boules. A ce prix-là moi, j'ai pas les moyens de partir en vacances avec lui ! A moins… de me faire engager au service de communication de l’Elysée : à « Paris-Match ». Le reporter prend très peu de place, il vit courbé toute l’année, donc le président le range plié sous le siège devant lui… Parce que la soute c’est pour les bagages. C’est là qu’ils mettent Bruno-Roger Petit,… quand on l’oublie pas au check-in. Bruno-Roger, c’est le porte-parole de l’Elysée, mais on l’appelle « le porte-bagages », parce qu’on s’en sert jamais.

D’après un ancien article du « Canard enchaîné », si l’heure de vol coûte si cher, c’est à cause des impératifs de sécurité, et notamment, le brouillage de la communication en vol ! Alors que sur terre, brouiller la comm’ à longueur de journée dans les médias, ça coûte pas un balle ! Mais dans son gros navion, « Le Président doit pouvoir communiquer avec n’importe qui, à n’importe quelle heure de façon sécurisée… »… Tout ça pour finir par passer un coup de fil à Christophe Castaner ou Richard Ferrand ! Misère !

Je tiens à rassurer le personnel d’Air France…

C’est pas le pilote qui coûte le plus cher. Heureusement ! Parce qu’au mois de février, l’avion privé de Macron avait embouti l’avion présidentiel sénégalais ! Je l’ai lu en titre : « Macron a embouti l’engin de Macky Sall »… on dirait une brève d’Alex Vizorek.

Parmi les petits secrets de cet avion, acheté par Sarkozy… il est équipé d’une cabine de douche personnelle ! Alors, ça se passe comment pendant les turbulences ? On s’accroche au porte-savon ?

C’est qu’on se pose des questions sur l’avion à Macron ! Oups, on dit l’avion « de » Macron… (Si je peux m’épargner un tweet de Marlène Schiappa…)

Tout ça pour quoi ? Le président a passé son année à frapper aux portes de 29 pays pour vendre son produit : l’image de la France. Le magazine Forbes l’a surnommé « The leader of the free markets »… Traduction : Macron c'est le Témoin de Jéhova des marchés libres. Alors qu’à l’étranger ils voient bien que la France continue de descendre dans la rue... Donc le message est clair : ce que les Français attendent, c’est que le Président atterrisse.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.