Bruno Retailleau est l'invité de l'interview de 7h50 ...

Bruno ! Ça faisait au moins deux semaines qu’on ne vous avait pas vu dans la matinale, je me faisais du souci ! Il faut que je vous dise, Nico, hier soir, Bruno il a épinglé le Tweet qui annonçait sa venue ce matin. Il a tellement l'habitude de venir ici, il n’a qu’à changer la date. 

On va arrêter de se mentir, Bruno. Soit vous avez un crush avec Léa Salamé… Soit (et c’est le plus probable), France Inter roule pour vous. Là on est clairement en train de lancer Retailleau 2022 ! Si Nicolas ne vous soutient pas ouvertement, c'est pas à cause de la neutralité journalistique. C'est par pudeur. Tout simplement. Ne faites pas vos effarouchés, ça se sent que vous êtes chez vous ici, Bruno. Tenez, comme tous les membres de la matinale, voilà votre mug, avec votre nom dessus. « I love Retailleau ».

Il a tellement l'habitude de venir ici que la dernière fois, au lieu de rentrer chez lui, il a débarqué le soir dans l'émission de Laure Adler en enlevant ses chaussures : « Chérie c'est moi, je suis rentré ! Ohlala quelle journée de merde au Senat ». Ne niez pas Bruno, on a le podcast.

Bon, maintenant que c’est clair, passons à l’étape suivante, 2022. Je vais vous aider. Déjà, on lit dans Le Figaro : « Retailleau, l'homme qui veut renouveler la droite ». Mais enfin Bruno, renouveler la droite c'est comme unir la gauche, c'est pas crédible, enfin ! Il faut miser sur autre chose. J’ai fait un constat, il ne vaut mieux pas compter sur le vote des personnes âgées : par les temps qui courent, 2022 c'est beaucoup trop loin ! Donc, on va tout miser sur les jeunes, Bruno ! Allez, on vise la une des « Inrocks » ! Plus personne ne lit les Inrocks, mais tout le monde twette ou snap la couv’ du magazine ! 

Vous êtes sur Snapchat Bruno ? C’est pas vrai, il n’est même pas sur Snap ! C'est bien beau de venir tout le temps à la matinale d’Inter mais si vous voulez les voix des jeunes, il faut ouvrir un compte Tik Tok, mon vieux. 

Ils ne sont plus que 600 chez les Jeunes LR, le programme des Républicains a du mal à séduire la jeunesse, et ce, malgré le dynamisme de Gérard Larcher. J’ai même lu que votre parti a chopé des 06 et il a « passé 15 jours à appeler les jeunes au téléphone un par un », et y’en a n’a pas un qui a répondu ! Mais Bruno, on est passé au 07 maintenant ! 

Et puis faudrait savoir ce que vous entendez par « jeune », aussi. Parce que si vos électeurs pensent que François Baroin est JEUNE… Il a la voix de Gérard Darmon ! Et le pire, c’est que si ça se trouve, vos jeunes de droite ont déjà vieilli…et du coup, ils sont devenus macronistes. Ah ben voilà, Bruno ! C’est bon, je l'ai votre slogan ! « Retailleau 2022, la France d’avant pour le Monde d’après ».

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.