La reprise de l'emploi a des conséquences que l'on imaginait pas pour Pôle Emploi : des suppressions de postes. Et donc une mise au chômage... Le directeur de Pôle emploi a annoncé qu’il pourrait supprimer 4.000 postes d’ici trois ans. Elle laisse la parole à un conseiller Pôle emploi qui se sent menacé…

Le chômage ayant diminué, le directeur de Pôle emploi a annoncé qu’il pourrait supprimer 4.000 postes d’ici trois ans… Vous laissez la parole à un conseiller Pôle emploi qui se sent menacé…

Toute une carrière passée à Pôle Emploi, si tout ça c’est pour finir chômeur ! C’est là que je me suis dis, Mireille, t’as été inspirée de ne pas faire boucherie… En gros, on va fermer des postes parce qu'on a trop bien fait notre boulot ! Eh ben ! Je n'imagine pas la situation des cheminots si les trains arrivaient à l'heure !

Avant, j'avais du travail grâce aux chômeurs et aujourd'hui je risque le chômage à cause des travailleurs. J'ai l'impression d'être François Hollande ! Et puis admettons que je sois virée de mon poste de conseillère Pôle emploi, quel type de formation on va me proposer, à moi ? Vous savez ce que c'est de chercher du boulot, vous ? Moi je le sais, je suis aux premières loges. Tous ces gens qui font des heures de queue pour apprendre qu'il leur manque un document, j’en vois tous les jours... Tous ces jobs qu'on leur propose, qui ne correspondent pas à leurs attentes et qu'ils sont obligés de prendre quand même... le cauchemar ! Jusque-là c’était pour les autres !

Maintenant, je regarde la chaise plantée de l'autre côté de mon bureau, en me demandant : « mais alors, qui serait mon conseiller, si mon poste n’est pas remplacé ? Je dois me conseille moi-même, c'est ça ? Remarque au niveau des disponibilités, c'est pratique parce que généralement quand je suis libre comme chômeur, il se trouve que je suis aussi libre pour me conseiller...

Je peux vous dire que depuis que je suis au courant pour les suppressions de poste, je n'aborde plus mon travail de la même manière. Bon beh déjà, toutes les annonces intéressantes, je ne les donne plus, je les garde pour moi ! Si ça se trouve dans même pas deux mois j’en aurai besoin. Et puis quand je suis en rendez-vous avec un demandeur d’emploi, c'est donnant-donnant. Je le conseille sur le monde du travail, ok. Mais lui doit me filer des tuyaux sur le monde du chômage : tout ce qu'il y a à savoir, quoi, les marques de pâtes les moins chères, les meilleurs téléfilms de l'après-midi, etc. C'est une stratégie win-win.

Tout ce qu'il me reste comme espoir à l'heure actuelle c'est un nouveau krach boursier... Tous les soirs dans mon lit je fais une petite prière à Goldman Sachs, suppliant le Dieu des subprimes de nous offrir un avenir meilleur. On vit dans une société tellement concurrentielle que Pôle Emploi va bientôt devoir produire ses propres chômeurs.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.