Fagor, Gad, La Redoute, les entreprises qui ferment, les salariés à la rue, l’augmentation des impôts… Bon d’accord, mais enfin, Noël doit rester une fête. Je vous parle déjà de Noël parce que les catalogues arrivent dans nos boîtes aux lettres, et que les cabinets d’étude commencent à nous dire que cette année, on va serrer le budget. Il paraît qu’on va dépenser en moyenne 302 euros de moins. C’est le prix de l’intégrale de Michel Sardou en 16 CDs. Je suis désolée de vous l’apprendre Eric, je sais que vous l’aviez demandé pour Noël !

Les jouets, les achats de cadeaux, tout ça va d’ailleurs arriver plus vite dans le Nord de la France, qui fêtera la Saint-Nicolas le 6 décembre. Enfin, maintenant, la Saint-Nicolas vous savez tous ce que c’est, vous en avez eu un pendant cinq ans, qui a fait des cadeaux fiscaux aux grands enfants qui ont été très sages en accumulant beaucoup de capitaux.

Et puis il y a ce catalogue des Magasins U où les pages consacrées aux jouets sont « transgenre » : on y voit les filles jouer aux petites voitures et les garçons jouer à la poupée. Alors que des grands garçons qui jouent encore à la poupée, on sait tous que c’est très courant. Y’a pas d’âge pour s’acheter un jouet, même que presque tous les mecs ont un sex toy: ça s’appelle une voiture.

Bon, depuis qu’elle est tombée sur le catalogue des magasins U, Christine Boutin est restée agrippée trois jours à son crucifix. Mais y’a pas de quoi en faire un drame. Des garçons qui jouent à la dînette, on en voit tous les soirs dans Master chef et ça ne choque personne.

Et puis il faudra que quelqu’un se dévoue pour annoncer au Printemps français que maintenant on est en automne.

La théorie du genre est une maladie « grave et destructrice ». On ne les savait pas si pointus en matière de diagnostic médical. Et puis surtout, on a découvert qu’ils détournaient l’usage des bananes, en public, chez les enfants de 10 ans, donc on a pas trop envie de savoir ce qu’ils font avec quand ils sont à la maison.

Sans le faire exprès, le catalogue des Magasins U s’inscrit dans un projet du gouvernement : casser les stéréotypes liés au genre. D’ailleurs, dans certaines écoles, on lit en classe un album qui s’appelle « Marre du rose » : l’histoire d’une petite fille qui en a marre des robes de princesse et de la guimauve.

C’est une idée du gouvernement qui lui avait lu « Marre des verts », c’est l’histoire d’un parti qui avait besoin des écologistes pour arriver au pouvoir mais qui n’en a rien à foutre de l’environnement…

C’est bien, ça casse les stéréotypes, comme quoi les socialistes seraient de gauche, ou les Verts seraient des rebelles. Si les filles jouent aux petites voitures, le PS peut jouer à taxer les classes moyennes. Et si les petits garçons jouent au petit Poney, les Verts peuvent se faire bouffer la laine sur le dos sans moufeter. C’est la fin du déterminisme qui creuse les inégalités.

C’est comme le Front national, de genre extrême droite, mais qui voudrait nous faire croire qu’il a changé de sexe… et certains osent y croire puisque sa présidente a l’air d’un travelo.

Eric, je vous abandonne quelques minutes, je vais voir auprès de la sécurité si je peux me faire raccompagner chez moi ce matin.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.