Le gouvernement envisage une présence policière dans les écoles. Tandis que des proviseurs ont suivi un stage militaire pour gérer les situations de crise, une collégienne est venue témoigner.

Salut salut ! Je m’appelle Péronie, j’ai 13 ans ! (Ca va, ça vous change pas trop de la chroniqueuse belge de d’habitude !) Dans mon collège à Versailles, on cumule : y’a un poulet, qui s’appelle Michel. Et notre proviseur, monsieur Gounaud, qui a suivi la formation à l’armée. Ben depuis, au collège, l’ambiance, elle a changé, mais de ouf. En deux semaines, on est passés de Jules Ferry à Full Metal Jacket !

Arrêtez de vous prendre la tête sur la question de l’uniforme à l’école. Chez nous, tout le monde en treillis et c’est réglé. Sérieux, le gouvernement, ils croient qu’ils vont nous impressionner avec leurs méthodes ? Alors que pour nous faire flipper : il suffisait de nous expliquer l’accord du participe passé avec avoir ?

Elle a bon dos la violence à l’école : depuis qu’il y a un flic au bahut, l’élève qui se pose tranquille au fond de la classe, sous la fenêtre, près du radiateur,… c’est parce qu’il y a été menotté. Et m’sieur Gounaud - notre proviseur - il ressemblait à Woody Allen… Depuis qu'il est rentré de sa formation commando, c’est devenu Jean-Claude Van Damme !

Hier j'étais en cours d'histoire, je le voyais par la fenêtre, il faisait des tractions torse nu dans la cour ! Je crois qu'il prend tout ça bien trop au sérieux. Et je ne dis pas ça uniquement parce que pour quitter de son bureau, il descend en varappe le long de la façade !

Moi je pensais qu’un proviseur, il avait été formé pour éduquer. Ben non, là il est formé pour savoir comment démonter un Famas en moins de cinq minutes en laçant des rangers ! On était censés échapper au service obligatoire mais là j’ai l'impression que le service militaire va durer du CP à la Terminale.

Par exemple, lundi dernier, mon pote Mathieu, y s’est fait plaquer au sol par le flic du bahut… L’erreur du débutant : il a sorti son compas… mais en cours d’anglais. Ma copine Mounia, de temps en temps le vendredi, elle sèche un cours. Plus maintenant, là elle a trop peur que le Raid débarque dans sa chambre. Par contre, Jessica elle est complètement ok avec tout ça : elle peut enfin porter son petit haut camouflage en toute discrétion. Moi perso, je flippe un peu qu’on puisse plus se défouler à la récré sans se prendre un coup de tazer. Faudra surtout bien leur expliquer aux policiers que c’est pas parce que t’es en S que t’es un terroriste. Qu’est-ce qu’on va devenir quand il vont découvrir que le savoir est une arme ? Et imaginez les bienfaits pour notre société si on mettait un prof dans chaque commissariat ?

Maintenant ma grosse angoisse, c’est plus de me dire : « est-ce que je vais avoir mon bac ? » mais « comment est-ce que je vais arriver à survivre jusque là ? ».

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.