Un remaniement d’ampleur se prépare au gouvernement… A ce sujet, nous recevons la députée LREM Amélie de Montcharline…

Le gouvernement est au travail. Ecoutez Monsieur Demorand, pardon de vous le dire, mais on assiste là à un tsunami dans un verre d’eau. Il y a une politique qui est menée : nous restons fixés sur nos objectifs en faisant toujours passer les priorités des Français avant les nôtres... BOB sonnerie téléphone 

Oula, attendez, c’est Edouard Philippe, je dois décrocher ! Allô, Doudou ? Rhaaa mais non je sais pas où il est Casta, sans doute sur BFM ! T'as qu'à appeler Grivouille ! Voilà, allez, salut !

Oui, donc : on garde nos objectifs en faisant toujours passer les priorités des Français avant les nôtres. Le Premier ministre est serein, il a passé un bon week-end, au calme, dans sa nouvelle maison de campagne… Place Beauvau. Arrêtons le mélodrame !

Alors oui, oui, il y aura un « remaniement ». Je sais bien que ce mot vous excite ! Mais je rappelle que vous aussi, vous avez procédé à un remaniement ! Quand votre ministre des Affaires étrangères s’est barré… « Et qui on va mettre à la place de Bernard Guetta ? Au secours ! BHL est pas dispo. » Bon. Moi, personnellement, je suis au travail, occupée par les missions que m'a confié le Président. Je suis venue vous dire que la croissance va rebondir grâce au pouvoir d’achat. C’est très clair dans les PowerPoint que j’ai checké avant de venir. Donc arrêtez un peu de voir tout en noir. La Belgique a vécu sans gouvernement pendant un an et demi… seulement, comme par hasard, votre petite chroniqueuse belge n’est pas là ce matin pour le rappeler.

Emmanuel Macron avait dit qu'il trouverait du boulot aux Français, si ça continue, il les aura tous fait passer dans ses gouvernements d'ici la fin de son quinquennat. Vous êtes tellement « ancien monde ! » Aujourd'hui on peut être ingénieur à Marseille et deux mois plus tard, boulanger dans le Jura. Pour les Ministres c'est pareil, il faut du turnover ! De nos jours t'es embauché quelque part, on te donne des missions, bon, t'arrives, t'optimises les process et tu pars à la recherche d'un meilleur contrat ailleurs pour upgrader le job. C'est comme ça ! Faut se réveiller, on est en 2018 ! Regardez Gérard Collomb comme on vous l'a transformé : il est arrivé c'était une antiquité socialiste, et aujourd'hui il a plus d'ambition qu'un entrepreneur de la Silicon Valley !

On garde le cap, on mène les réformes, et si certains ministres ont fait le choix de quitter le gouvernement, remercions-les pour le travail qu'ils ont accompli auprès du 1er Ministre et du Président, auprès du 1er Ministre et du Président, auprès du 1er Ministre et du Président… 

Pardonnez-moi j'ai buggé, j'ai des problèmes avec la dernière mise à jour de mon logiciel… C’est Macron qui m’a programmée en même temps que 200 autres députés… parfois y’a des ratés…

Mais voilà, nous sommes sereins. Dans les bureaux il règne un calme olympien, pas un bruit. On entend à peine le grincement des canines d’Aurore Berger sur le plancher quand elle se déplace ! Entre nous, est-ce que vous ne pensez pas que les Français ont autre chose à faire que de s’inquiéter de QUI sera leur Ministre de l'Intérieur ?

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.