Charline vient de découvrir le phénomène d’ampleur mondiale, le groupe de rap français PNL… Deux frères nés à Trappes, assis sur le toit du monde musical…

J’ai pris un coup de vieux, mon Nico ! Moi je suis passée direct de IAM et NTM à PNL, j’ai rien vu venir… Comme l’ascenseur social est toujours en panne, ils ont pris celui de la Tour Eiffel et puis bim : 45 millions de vues sur Youtube.

Alors j’ai décidé de parler de PNL parce qu'il faut un peu moderniser cette radio. C'est quand la dernière fois que Marie-Pierre Planchon a fait un DAB ? JAMAIS ! Alors vous voyez on part de loin ! A partir de là, comment expliquer PNL aux auditeurs de France Inter ? Vu leur moyenne d’âge, je dirais que c’est un peu comme les Frères Jacques mais qui dealeraient du shit.

Alors je ne vous cache pas qu’au-delà de 20 ans, on ne comprend pas très bien les paroles. Ils utilisent des mots qu’emploient les jeunes : « les iencli », « higo », « le seum »... Le seum ça va, je maîtrise. Le seum c'est quand on a pas le moral, un peu comme lorsqu'on vient d'écouter une chronique de Dominique Seum… (Oui oh ça va !)

Les frangins de PNL ils ont complètement fait exploser le monde de l'industrie du rap et des fers à lisser Babyliss.

Je vous cite des paroles : « Sur ton cœur, je fais trou de boulette. Je fais tache de sang sur le pull. » Apparemment pour eux, tout ce qui est articles ou déterminants bah justement c'est pas déterminant. Ils ont créé leur propre grammaire, leur syntaxe. C'est pas très compliqué en fait. 

Je fais chronique / tous les matins / je mets blagues dans texte / parfois / Putain d'idée pour matinale / t'en penses quoi Nico ?

Leurs titres s’intitulent « Au DD », « QLF »... Les mecs sont les rois de l'acronyme. Aujourd'hui un gamin qui rentre de l’école il explique qu’on lui a parlé de COD, et il ajoute : « Tiens, c'est quoi ce morceau de PNL que je n'ai jamais écouté ? » Je vous laisse le soin de prévenir Alain Finkielkraut. Là je pense qu’on peut transformer la Coupole en hôtel restaurant… 

Après, PNL, ils parlent beaucoup de gangsters et ils empruntent pas mal de choses à la culture japonaise dans leurs chansons. Pour le moment y’a pas encore de chanson sur Carlos Ghosn mais ça ne saurait tarder.

C'est incroyable un tel succès alors qu'ils ne font pratiquement pas de promo ! Ils ne font aucun plateau télé, ils refusent toutes les interviews. C'est carrément  l'inverse de Jack Lang qui court partout pour qu'on l'invite alors que tout le monde s’en fout de savoir ce qu’il pense. PNL, ce sont des rappeurs qui, pour faire le buzz, n’ont pas besoin de se taper dessus en duty free, et ça, déjà… change un peu.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.