Charline, vous poursuivez sur ce thème, le traçage des personnes infectées avec l’appli StopCovid…

Oui, c’est un beau sujet : une application de traçage numérique qui dit qui ont est, notre âge, qui prévient quand on est malade… Chez Facebook ils ont eu un fou rire en apprenant la nouvelle. Le traçage des données, c’est déjà utilisé par tout le monde : pour trouver un resto ou un mec adapté à ses goûts, pour savoir combien on a fait de pas dans la journée et demain pour savoir si on va être atteint d’un syndrome respiratoire aigu. Donc je ne vois pas pourquoi on devrait stresser à l'idée de savoir qu'on est tracé... Je vous rappelle qu'il y a un mois, Agnès Buzyn nous appelait au téléphone après avoir déniché le 06 de tous les Parisiens !

Donc, face au virus, le gouvernement s'est dit : « Comme on peine un peu à faire du dépistage…bah on n'a qu'à faire du pistage ! » Des génies, les mecs… Faites gaffe quand même, le smartphone c’est un nid à microbes, n’oubliez pas de vous laver les mains après avoir utilisé l’application !

Pardon, mais j’ai des raisons de me méfier. La dernière fois que le gouvernement a voulu sortir un truc high-tech c'était Parcoursup, y’a de quoi rester prudent. Et juste avant, il avait aussi lancé l'application pour les alertes attentats aussi, qui n'a jamais réussi à fonctionner. A chaque fois que l'état présente un nouveau gadget, c'est un fiasco. En fait, ça devrait être Jérôme Bonaldi le secrétaire d'Etat au Numérique. Avec Patrice Carmouze chef de cabinet.

Ne comptez pas sur moi pour dire que ce traçage est liberticide… ce serait mal venu alors que ça fait déjà plus de trois semaines qu’on ne plus mettre le nez dehors sans autorisation !

D’ailleurs je la trouve même trop timide cette application. Il faudrait aller plus loin pour reconnaître les gens qui sont malades : un badge, un brassard, un tampon sur le front ! Et aujourd'hui, avec toutes les caméras de vidéosurveillance, on pourrait facilement repéré tous les citoyens qui ont le nez qui coule !

Après, pour trier les gens, il faudrait par exemple réserver l’utilisation des trottinettes électriques à ceux qui sont guéris. Hé ho ça va ! Ils sont guéris, ils peuvent bien passer pour des cons ! Et puis pour cet été, il faudrait ouvrir des centres de vacances pour les malades. Ca ressemblerait à des hôpitaux mais avec les médecins en short. Et un petit coup de rosé dans la perfusion.

Ok ? Donc niveau posologie, pour combattre le Covid, il faut légèrement diminuer les doses de démocratie. De toute façon 75% des citoyens se déclarent prêts à se faire pister. La dernière fois que j’ai entendu parler de traçage c’était pour la viande, après la crise de la vache folle. Le général avait peut-être raison, les Français sont des veaux. Allez, on ne va pas finir là-dessus, pensez que cette appli peut être développée en quelques semaines : avec un peu de chance, elle sera disponible avant les masques !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.