La France doit prévoir 100.000 places de plus dans les EHPAD d’ici seulement dix ans…

Quand j’imagine ma fin de vie, je me vois bien devoir camper trois mois devant un EHPAD en attendant qu’une place se libère. Mais c’est pas grave, c’est une suite logique : déjà quand on naît, nos parents galèrent pour trouver une place en crèche, après on végète sur la liste de Parcoursup en attendant de trouver une place à la fac, et quand t’as fait la queue à Pôle emploi et que tu décroches enfin un job, tu passes ta vie dans les embouteillages. Donc après pour trouver une place en EHPAD, qui n’est pas apte à faire une petite queue de poisson en déambulateur ? 

Vous flippez hein ? C’est universel, on est tous sujets au vieillissement… à part Augustin Trapenard. Et oui Léa je sais que vous êtes encore jeune mais si vous voulez une place c'est MAINTENANT qu'il faut faire les démarches ! N'attendez plus ! Regardez, pour Dominique Seux c'est peut-être déjà foutu... Si certains considèrent que la France est un pays d'assistés, je vous préviens ça va pas s'améliorer !

On a jusqu’à 2030 pour trouver des solutions et créer de nouveaux EHPAD ! Tout le monde a l’air surpris… C’était difficile à anticiper : on doit d’abord compter tous les gens qui ont 75 ans aujourd'hui et ensuite faire une projection dans 10 ans pour évaluer les besoins… Et vous avez vu comment on est des quiches en maths ?

Face aux maisons de retraite, la surpopulation carcérale, ce ne sera bientôt plus qu’un caprice ! Cela dit, quand nos aînés seront six par chambre, on aura réglé le problème de la solitude. Bien sûr que six par chambre c’est possible : si on les fait dormir à la verticale… ils tiennent tous dans une seule pièce. A Paris ça ne posera pas de problème aux résidents, ça leur rappellera la ligne 13 du métro ! Sinon pour gagner de a place, j’ai pensé à des lits gigogne, mais quand t'as 95 ans, quand tu te réveilles, le temps que tu descendes de ton lit superposé, il fait déjà nuit, c’est pas simple. 

Pour dégager du budget, les maisons de retraite vont devoir trouver des financements privés. Ainsi l'EHPAD des Peupliers va devenir l'EHPAD « Tena les protections nocturnes » des peupliers. Je cherche des solutions ! Voilà enfin un secteur où la France est compétitive : la création de vieux ! Sinon pour trouver des places pour nos aînés y'a deux approches : ceux qui misent sur la solidarité intergénérationnelle et ceux qui misent sur le réchauffement climatique. 

Vu le prix que coûte une place en EHPAD, faudrait quand même pas trop baisser le montant des retraites. D’autant qu’on en a besoin des EHPAD. On ne peut pas obliger les générations futures à s'occuper de nous alors qu'elles seront déjà débordées à réparer le monde qu'on leur laisse. 

L'équipe
Thèmes associés