Le chef de l’Etat a reçu une gifle hier lors de sa visite dans la Drôme…

Dites-moi, y’a une bonne ambiance en ce moment dans le pays ! Si on pouvait utiliser toute l'électricité qu'il y a dans l'air depuis trois jours on n'aurait même plus à débattre du nucléaire. Remettez-vous au yoga ou à faire du pain, parce qu’il va falloir tenir jusqu’en mai prochain les gars ! C’est quoi l’idée ? Comme la présidentielle c’est dans un an, le projet c’est de partir de très très bas ? 

Alors, hier, le président est allé « au contact » des Français… au « full contact », pourrait-on dire. Lors d’un bain de foule… Pourtant on n’arrête pas de le répéter, en 2021, c’est dangereux un bain de foule ! Et puis bardaf’… J’avoue j’ai eu un peu peur hier soir que Macron annonce au 20h : « Bon puisque c’est comme ça on reconfine tout le monde pendant l’été ! » 

En giflant le chef de l’Etat, l’agresseur a crié « Monjoie Saint-Denis ! »… Avouez, vous aussi vous avez pensé à Jean Reno dans Les Visiteurs. Sinon, qui connaît le cri de guerre des royalistes ? Je veux dire, à part Stéphane Bern, quand il combat les éoliennes ? Comme quoi Macron avait raison : on vit des temps moyennageux… Enfin, pas complètement, sinon hier, il se serait pris un coup d’arbalette en pleine tête !  

Donc maintenant on a affaire à des terroristes royalistes. S’ils partent se radicaliser au Puy du fou, on est foutus. Les médias vont embrayer en boucle sur les dérives de l’héritage monarchique et la radicalisation des duchesses. Jusqu’à hier, le moindre musulman portant une barbe était stigmatisé. Avec cette attaque sur le Président, j'ai une pensée émue pour tous les Versaillais qui portent une cotte de maille et qui vont subir des discriminations. 

Moi je pense qu’on a déconfiné trop vite. Résultat, les gens s’insultent avant 19h ! Si j'ai un conseil à donner, ce matin pour le retour au boulot en présentiel, évitez d'aborder les sujet qui fâchent... Donc dans la mesure du possible, évitez de parler, c'est plus sûr... 

D’autant que cette gifle, c’est peut-être une diversion de LREM pour arrêter de parler du tweet de Raphaël Enthoven qui l’avait écrit pour qu’on cesse d’évoquer la vidéo de Papacito qui était une diversion créée par Mélenchon pour qu’on arrête de parler de sa bourde. Attention, peut-être que je sur-analyse hein… Je rappelle qu’en Belgique, quand on fout des tartes, elles sont à la crème (demandez à BHL il en sait quelque chose.) 

Enfin. Il y a trois ans, le Président avait dit à ses détracteurs : « qu'ils viennent me chercher ». Pas « qu’ils viennent me gifler ». Et surtout il aurait dû préciser : si vous venez me chercher, prévenez un peu avant que j'ai le temps de monter ma garde. 

L'équipe
Thèmes associés