Le « Canard enchaîné » a observé que la liste européenne du Rassemblement National met, je cite, « les casseroles en batterie »…

Allez, on commence par la tête de liste, Jordan Bardella, soupçonné par l’Office européen antifraude d’« usage irrégulier de l’indemnité d’assistant parlementaire ». Bardella, si jeune et pourtant déjà si prometteur. Dominique Bilde, 4ème de la liste, est soupçonnée d’emploi fictif au Parlement européen. Bon, si ça se trouve c’est un soupçon fictif, on ne sait pas… Regardez Castaner il est soupçonné d’être en charge de la sécurité des Français !

A la 7è place, Nicolas Bay est mis en examen pour détournement de fonds publics. Ca, ce sont des choses qui arrivent… Catherine Griset, numéro 10, et chef de cabinet de Marine Le Pen, mise en examen pour abus de biens sociaux et recels. Oh ça va. Moi une fois la caissière du Monoprix m’a rendu 20cts de trop et je ne les ai pas rendu. Les Français ne connaissent peut-être pas tous ces gens, mais au moins les juges d'instruction oui. Ça fait déjà un petit socle électoral !

Numéro 14, Aurélia Beigneu aurait perçu indûment le RSA, qui à ce jour n’a pas été remboursé. Ha ces salauds de Français qui piquent l’argent des Français. Et, attendez… c’est l’adjointe aux Affaires sociales de la ville d’Hénin Beaumont. Au Bowling ça s’appelle un Strike. En politique ça s’appelle… une candidate Rassemblement national aux européennes. C’est dommage, alors que le FN venait de changer de nom pour faire oublier les affaires.

Et la Canard qui continue à chercher des poux : à la 22eme place Mathilde Androuët avait mené seule une enquête au sein du FN sur des histoires d’attouchements sur mineurs par certains cadres. Comment ça ? Le FN aurait touché autre chose que de l’argent ?

Vous voyez, ce qui est bien c'est que vraiment très diversifié, il y a une sorte de métissage des délits… D’ailleurs, comment on appelle un contenant dans lequel on met un peu de tout ? Ah, un pot-pourri ! Un dernier ? Y’en a d’autres, hein, mais j’ai que deux minutes de chronique, moi… Eric Minardi, déclaré inéligible après les législatives de 2012 car il n’avait pas présenté ses comptes de campagne. Devinez où on le retrouve ? A la 25ème place sur la liste. Marine Le Pen, c’est plus qu’une présidente de parti, c’est une conseillère en réinsertion !

Je termine par une pensée pour les quelques candidats RN qui n’ont pas fraudé. Et je leur dit : ne perdez pas espoir. Les élections sont dans trois semaines. Ça vous laisse encore du temps pour détourner des subventions ou embaucher votre mère dans votre permanence parlementaire. Soyez créatifs. Et puis cette liste c’est une note d’espoir pour tous les délinquants de France. Ne désespérez pas, une liste Rassemblement national peut vous accueillir.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.