Les animaux réinvestissent les villes et les bords de mer, partout l’absence de l’homme signe le retour de la nature… Qui mieux qu’un chat d’appartement pour en parler ?

Ca fait des années que j’entends mon maître me dire en partant au boulot : « Qu’est-ce que j’aimerais être un chat. T’as de la chance, le chat, de rester comme ça toute la journée tranquille à la maison »… Mais depuis deux semaines, il me dit : « Mon pauvre, je me rends compte à quel point t’as une vie de merde à jamais pouvoir sortir ! »

On peut dire que depuis trois semaines vous n'êtes pas très sereins, vous, les humains. Je le sens bien quand je me fais caresser le soir devant la télé, j'ai bien compris que j’étais un anti-stress. Déjà, tout le monde a les mains moites, et hier, devant le 20 heures, Josiane m'a malaxé tellement fort, je crois qu’elle m’a déplacé une vertèbre.

L'autre jour j'ai pas compris pourquoi mon maître s'est mis en colère, j’étais en train de jouer et il m'a hurlé dessus alors que j'avais juste boulotté un rouleau de PQ… Il a réagi comme si j’avais bousillé un carré Hermès. Le mec est complètement sur les nerfs en ce moment… J’avais envie de lui dire : « Si t’es énervé, vas-y, fais-toi les ongles sur l’accoudoir du canapé ! »

Chez moi ils sont flippés mais on ne succombe pas à la psychose. En revanche, je pense à cette pauvre Gaufrette, la chatte du voisin, la semaine dernière, ses maitres l’ont lavée au gel hydro-alcoolique ! Quand je réalise qu'il aura fallu une pandémie pour que vous appreniez enfin à vous laver les mains ! Nous les chats on est au top de l'hygiène on se lave 30 fois par jour ! Avec notre langue, on ne sera jamais en pénurie.

Sinon en ce moment, l’autre truc pas évident c’est la cohabitation. Je me fais squatter mon territoire, et moi, si j'ai pas mes 13h de sommeil par jour, après,… je suis à côté de mes coussinets.

Après, il faut que je vous dise ce que je vois depuis la fenêtre. Il y a de plus en plus d’oiseaux… Ca va, elles ont pris la confiance les mésanges ! Et je me poile en voyant Sultan, le dogue allemand du voisin. L’autre jour il était derrière son portail il n'arrêtait pas d'aboyer. Moi j’étais là : « Alors Sultan, ton maitre n'a plus d'encre dans son imprimante pour l'attestation, tu te retiens d’aller pisser ? » Qu'est-ce que j’ai ri !

J'avoue que cette période  est totalement inédite. Quand je vois mon maitre sortir faire des courses, je comprends que la situation est grave... Il met des gants, un masque, une visière, c'est une vraie préparation. Je me dis qu'il en fait peut-être beaucoup pour quelqu'un qui va chasser du jambon sous cellophane.

Alors voilà, en ville la nature reprend ses droits. Donc c’est bien vous les humains, le problème… et je préfère vous prévenir… j’ai bien l’impression qu’il est là le grand remplacement !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.