Laurent Pietraszewski est l'invité de Léa Salamé à 7h50. Charline a envie de lier connaissance avec lui…

C’est donc vous le fameux « Monsieur réforme des retraites » ! Vous êtes une resta ! On vous a laissé entrer facilement ici ? Parce que Radio France c’est un repaire de cégétistes : y’a un étage entier dédié à la confection de banderoles. Et maintenant, Philippe Martinez possède sa salle de sport, au 3ème. Juste en face du spa de Sibyle Veil, notre présidente… Ambiance.

Bref, de toute façon pour entrer dans le bâtiment vous avez le même avantage que le mien, m’sieur Pietraszewski, c’est que le temps que les types à l’entrée arrivent à orthographier notre nom, on a déjà filé vers les ascenseurs. Je vis la même chose. C’est pour ça que j’ai de l’empathie pour vous. « Monsieur retraite » ! En 2020 ! C’est une place qu’on ne souhaite à personne (même Jean-Vincent Placé il aurait refusé ce boulot !) Ce qui vous arrive, ça me rappelle les heures les plus sombres des ministres de gauche dans le Gouvernement de Manuel Valls.

Les deux tiers des Français sont en pétard contre vous. Déjà les enseignants… Comment vous allez faire cette année pour les réunions parents / profs ? Et si vous avez besoin d’un avocat ? Et puis si vous vouliez aller voir un ballet à l’opéra, pour vous c’est cuit… Notez que pour les retraités c’est cuit aussi parce qu’ils n’en n’auront bientôt plus les moyens.

Non mais qu'est-ce qu'il vous a pris d'accepter ce poste ? Un CDD en plus ! Alors que vous avez été DRH chez Auchan ! En fait, vous avez passé votre vie dans la Grande Distribution puis vous vous êtes dit y'en a marre de toujours distribuer, il est temps de reprendre un peu ?

Vous étiez tranquille chez Auchan, vous décidiez du sort des endives, des paquets de Pépitos et des caissières… Et là vous devez courir les médias pour expliquer que Muriel Pénicaud fait un travail formidable tout en vous faisant engueuler par François Ruffin. C’est pas une vie, ça, vous êtes maso !

Comment il vous l'a annoncé le Président ce nouveau poste ? Il vous a appelé il vous a dit « Bon, mon Lolo, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c'est que tu deviens ministre et la mauvaise c'est que tu t'occupes des retraites. Allez bonne chance ! » L’ascenseur émotionnel ! Macron il a du se dire : Lolo, avant, il vendait des yaourts, aujourd’hui il peut bien vendre mes réformes ! Franchement, si c’est trop dur comme job, il ne faut pas vous gêner pour démissionner. En plus à la matinale on a une petite expérience en la matière, Nico et Léa ils peuvent vous aider.

Vous imaginez, vous avez un CDD de trois mois pour décider de ce que sera la retraite pour des générations de Français... Niveau responsabilité c'est du lourd ! C'est autre chose qu'une erreur de caisse de 80 centimes...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.