Le Qatar est confronté au blocus de ses voisins, et il manque de lait. Le pays a donc fait venir par avion des centaines de vaches au milieu du désert… L’une d’elles témoigne, voici Marguerite…

Ouais, j’ai été achetée par le Qatar ! Tu verrais la ferme, c’est le PSG de l’industrie laitière ! Ici on est formées pour devenir le Neymar du lait battu, le Mbappé du camembert ! Mes parents n'ont pas eu de mal à me laisser partir, puisque mon père a fini en tartare et ma mère en bavette d’aloyau. Alors, moi qui ai passé ma jeunesse à regarder passer des trains, quand on m’a proposé de prendre l’avion, j’ai pas hésité ! Globalement, j’ai fait un bon vol, ils ont même diffusé un film… « Massacre à la tronçonneuse ». Je sais pas s’il y avait un message… Dans le doute mon lait a un peu tourné…

Mais bon, j'avais envie de changer de vie. Je me disais : « Marguerite, t'es en train de t'encrouter dans ton pré, là. Tous les jours c'est Enclos, lait bio, dodo. Je n'arrêtais pas de ruminer ma situation. Et je me suis dis : est-ce que je n’irais voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs… au Qatar ! Alors, c'est vrai, il ne vaut mieux pas mettre une patte à l’extérieur. La dernière fois y'a Béatrice qui a essayé de prendre la fuite, on l'a retrouvée trois mètres plus loin complètement grillée. Il fait 50 degrés dehors... Mais bon, après, je me dis que d'ici quelques années, il fera aussi 50 degrés en Normandie, alors autant prendre les devants et aller me trouver un endroit frais et totalement hi-tech ! Et puis c'est normal que les animaux qui ont un peu d'ambition partent bosser à l'étranger.

Le futur se joue est ici ! Pour le mondial je suis aux premières loges, y'a un stade qui est en train de se construire juste à côté de la ferme. S’ils ont besoin d’ouvriers étrangers pour construire des stades de foot, ils ont besoin de vaches pour produire du lait : ça se tient.

Toutes ces infrastructures juste pour nous, avec des brumisateurs et tout, on se croirait dans un hammam, j'ai l'impression d’être en thalasso à l’année. Ici, c'est une sorte de Center Parc pour les vaches. Il est même question de nous installer le wifi... Franchement, on n’est pas bien, là ? Paisibles, à la fraiche, décontractées du flan ? Et on broutera quand on aura envie de brouter.

Et puis j'ai pas envie de finir en faux steak haché qu'on donnera aux pauvres, je vaux mieux que ça. On a une dignité nous les vaches contrairement à vous. D'ailleurs vous savez que chez les animaux, le langage est inversé. Quand on dit de quelqu'un qu'il a fait preuve d'humanité, c'est pour dire que ça va être une sacrée boucherie.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.