A Paris, le prix moyen du mètre carré vient de franchir la barre symbolique des 10 000 € le mètre carré…

Réfléchissez bien… Parce qu’à ce niveau-là si vous achetez un appartement aujourd’hui c’est vos arrières-arrières-arrières petits-enfants qui finiront de le rembourser. Réfléchissez bien. Si vous avez 10.000 euros de côté, vous avez deux possibilités : soit acheter un mètre carré à Paris, soit acheter tout un village en Ardèche.

Moi, comme tous les Parisiens, je viens de réaliser que le prix d’achat de mes toilettes atteint 15.000 euros. C’est-à-dire que globalement dans nos apparts, au sol… chaque petite lamelle de parquet, c’est un billet de 500. Voilà, en gros, dans les apparts à Paris, on marche sur des billets de 500 !

A Paris tout prend de la valeur à une vitesse ! Pour vous dire, la semaine dernière, j'avais mon lave-linge à revendre. Normalement j'aurais du en tirer 200 euros maximum. Mais comme il a occupé un mètre carré à Paris pendant 4 ans, je l'ai mis sur le Bon Coin à 1.500 boules et il est parti dans l’heure. Pourquoi Stéphane Plaza s’emmerde encore à faire de la télé ?

En arrivant ce matin j’ai réalisé… Le bâtiment de Radio France ! 20. 000 mètres carrés, donc on est sur du 200 millions d’euros. Le prochain prince du Qatar qui passe, on est revendus, et après on va nous reloger en banlieue… comme le PS !

Vous vous rendez compte ? On vit dans une ville où même Benjamin Griveaux n’a pas les moyens d’acheter ! Et quand Cédric Villani dit qu’il va se déclarer candidat depuis un petit café, un endroit tout simple… Mais un endroit tout simple à Paris, c’est bar où le café c’est un frapuccino latte vanille à 12 euros.

Alors les gens qui habitent en banlieue, ils râlent : « Nous on met deux heures de transport pour venir travailler dans une ville où on n’a pas les moyens d’habiter. » Oui mais oh, en contrepartie, vous bossez dans des endroits qui valent 10.000 boules le mètre carré, ça vaut le coup de claquer la moitié de son salaire en essence, non ? Et encore, dans le 7è arrondissement c’est 12.000 : dans le dressing de Rachida Dati la place que prend la boîte à chaussures vaut plus cher que la paire de pompes qu’il y a l’intérieur !

C’est pour ça que les Parisiens vivent dans leur salon : quand on prend le métro on se rend compte qu’ils n’ont déjà plus les moyens d’avoir une salle de bains. Ils se font livrer des repas parce qu’ils n’ont plus de cuisine… quant à dormir dans une chambre c’est trop risqué, ils pourraient avoir des enfants et ensuite être obligés de quitter Paris. Résultat, quand t’es Parisien tu fais du co-working, du covoituring, du colocating : en gros t’es heureux de pouvoir encore aller aux chiottes tout seul.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.