Une application smartphone vient d’être lancée pour faire des rencontres dans les embouteillages, en indiquant sa plaque d’immatriculation…

Et ça m’a donné une idée : moi je lance l’appli Manif, l’application pour faire des rencontres dans les manifestations. Après tout, c'est comme dans les embouteillages, on est collés les uns aux autres, on avance lentement et on crie des insultes. J’ai pensé qu’il était temps de capitaliser sur la contestation sociale. On est la start-up nation ou pas ? Je veux aider les manifestants à trouver  l’amour et j’ai déjà le slogan : 

 Avec l’appli Manif, rencontre l'homme ou la femme de tes grèves ! 

Ca claque ! 

Pour le nom, j'hésite encore : « Adopte un Gréviste » ? « ManifesTinder » ? Ou « Les Cortèges de l'Amour »… du glamour, parce que pécho quand on porte un bonnet, une grosse écharpe et qu’on a une haleine de merguez à la sauce samouraï, c’est pas évident. Regardez, ils ont encore de la sauce au coin de la bouche les deux techniciens de la matinale derrière la vitre… Elise et Maxou, ils étaient dans la manif hier, bande de gauchiasses !

C’est pour ça que dans cette appli, il faut tout miser sur la photo de profil. Et alors là, attention : mettez-là en ligne avant la manif. Parce qu’on sait de quoi on a l’air quand on y va, mais on est pas sûr d'avoir le visage dans le même état à l'arrivée… Il y aura un système de « match », comme sur Tinder. On fera défiler des photos et quand on aime bien on swipe… vers la gauche, évidemment. Domi ? J’te swipe !

Ensuite on donne des renseignements sur son profil : son syndicat, son slogan préféré, si on a un ou encore ses deux yeux, etc. Ensuite, les algorithmes nous proposent des gens qui nous correspondent. Si on est un homme qui a voté Hamon et syndiqué CFTC, on n’affichera pas des Mélenchonistes de FO, ça ne matchera pas. Parce que moi j'espère unir des gens de l'opposition. Et inutile de vous dire que mes algorithmes sont plus efficaces que Raphaël Glucksmann.

On pourra géolocaliser précisément son ou sa future partenaire dans le cortège, parce que c'est pas simple de se retrouver dans une manif : on connaît tous les « Rejoins-moi à 14h Place de la République, pour me reconnaître c'est facile, j'aurai dans la main un drapeau de la CGT »… blague de manif les gars !

Grâce à mon appli, les parents raconteront à leurs enfants : « Quand maman a vu papa sous sa grande banderole, son cœur a fait « boum ». (‘Faut dire qu'un CRS venait de jeter une grenade de désencerclement...) Depuis que j'ai cette idée, je n'arrive pas à chasser de ma tête l'image de Philippe Martinez en Cupidon. Nooon n'essayez pas, cette pensée va vous hanter ! 

A défaut d'obtenir une meilleure retraite en manifestant, désormais on pourra trouver quelqu'un pour partager sa vie et ses factures...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.