Ce matin, « Donald Trump expliqué aux enfants »…

Bonjour, je suis Charline Vanhoenacker, et je vais vous raconter la terrifiante histoire du clown devenu maître du monde ! 

Un jour, un clown est devenu le Président des États-Unis d’Amérique, cet immense pays où d’habitude, quand on est clown, on accueille les enfants à l’entrée d’un fast-food, pour qu’ils mangent des hamburgers tout mous qui, plus tard, leur vaudront un triple pontage…

Mais les Américains qui pensaient avoir élu un clown se sont vite rendu compte qu’il était aussi un magicien dont le plus grand tour était celui de faire disparaitre la démocratie, en utilisant une formule magique où il criait : « FAKE NEWS » ! Bien sûr beaucoup de gens ont tenté de lui faire perdre ses pouvoirs ! Comme Bernie Sanders, un vieux mage démocrate qui avait plus de 360 ans ! 

Mais revenons à notre clown pas comme les autres : son nez rouge était déguisé en cravate, il avait la peau orange et les cheveux jaunes… Mais surtout, il avait créé son propre monde, un monde parallèle dans lequel il avait TOUJOURS raison et dans lequel il ne perdait JAMAIS ! Et comme il existait une télévision qui filmait ce monde-là, appelée Fox news, plein de gens y croyaient.

Il faut dire que les Américains en avaient assez des hommes politiques normaux, alors ils se disaient : « Pourquoi est-ce qu’on élirait pas un clown ? » (Tu reconnais bien là les Américains et leur sens inné du spectacle). Il avait pourtant plein de défauts : quand il voyait une fille qui lui plaisait, il disait qu’il allait l’attraper par la cha… hum… qu’il allait l’attraper par le minou !

Mais le jour où le clown est devenu président, il a transformé toutes ses blagues en projets pour le pays : construire un mur contre les Mexicains ou soigner ses concitoyens en leur faisant avaler des produits ménagers… Il ne manquait jamais d'imagination, si bien que le monde entier pensait vivre dans une caméra cachée. D’autant qu’il était ami avec le clown nord-coréen, celui dont le tour le plus célèbre est de transformer les gens pas contents en brochettes. Il fréquentait aussi les clowns habillés tout en blanc avec de hauts chapeaux pointus et des trous pour les yeux… comme des trous de balle… de golf. (parce que c’est la même taille).

Parmi ses soutiens, il y avait aussi un homme avec un coyote mort sur la tête qui mena tous ses amis à l’intérieur Capitole. Ils parvinrent à y entrer quand le clown appela à l’insurrection, qui heureusement pour la démocratie, a fini par ressembler à un showcase des Village people. Car quand on élit un clown président, un jour, on se retrouve avec un cirque au Capitole, et toute sa ménagerie.

L'équipe