les bleus doivent de nouveau convaincre
les bleus doivent de nouveau convaincre © reuters

Quel soulagement, mais quel soulagement, hier soir, cette victoire des Bleus contre la Biélorussie. Sur le papier, le match était déséquilibré, une question d’état de santé des joueurs. Oui, je vous rappelle que la Biélorussie a été touchée de plein fouet par le nuage de Tchernobyl, alors qu’en France, il s’était arrêté à la frontière. C’est un paramètre qu’on oublie souvent de prendre en compte.

Moi j’étais très inquiète pour le moral du pays, au moment où la croissance frémit, c’était vraiment pas le moment de se gaufrer.

Pour venir en aide à la France, le Pape a proposé une journée de jeûne. C’est là que j’ai réalisé la gravité de la situation.

Alors moi, je ne m’y connais pas des masses en foot… J’avais essayé de commenter le précédent match contre la Géorgie et j’ai reçu des messages qui disaient : « On a déjà 65 millions de sélectionneurs en France, on ne va pas, en plus, ajouter les Belges. »

Très bien, donc j’ai préféré rester discrète hier soir, et je me suis intéressée au sujet en lisant L’Equipe . C’est assez nouveau pour moi, de lire L’Equipe … Mais comme il faut que j’assure un minimum dans le journal des sports de Mickaël Thébault, je me suis mise à lire le quotidien sportif. Enfin pour ça, il faut déjà trouver l’endroit adéquat pour le déplier. Aujourd’hui un quotidien normal, dans le format actuel, tu peux emballer des aubergines dedans. Avec L’Equipe , tu peux emballer un corps. Je ne sais pas qui a les bras assez longs pour lire ce truc, à part le Christ du Corcovado ! (Enfin, je ne devrais peut-être pas prendre cet exemple, les Bleus ne le verront peut-être jamais le Corcovado…).

Bref, en lisant le quotidien sportif, lundi, j’ai bien compris que le journal était désespéré par l’équipe de France, qu’on surnomme « EDF », pour faire court, et vu toute l’énergie gaspillée et ce qu’elle coûte, c’est plutôt cohérent.

Bref, L’Equipe , en désespoir de cause, suggérait lundi que Didier Deschamps recrute… Tony Parker. Excellente idée ! Mais dans ce cas, pourquoi s’arrêter à Tony Parker ?

On pourrait aussi mettre Richard Gasquet, il a plutôt la banane en ce moment.

En fait, plutôt que Richard Gasquet, il aurait fallu recruter Henri Leconte, lui au moins, il mettait tout dans le filet.

Pour vous dire mon niveau de désespoir, j’étais presque heureuse de lire hier qu’Aurélie Filipetti avait été traitée de « catastrophe politique ambulante » par un sénateur PS. Je me suis dit, au moins, elle est ambulante, allez hop, on la met avant-centre chez les Bleus ! Elle fera toujours mieux qu’un certain Karim B. qui cherche désormais à rentrer dans l’anonymat…

J’ai aussi lu dans L’Equipe que les Bleus manquaient d’un leader. Il paraît que Didier Deschamps a reçu un coup de fil de Nadine Morano, elle proposait Nicolas Sarkozy. C’est ce qu’on appelle une équipe d’union nationale. En situation de crise, on joue l’ouverture.

Mais hier soir, finalement, la composition des Bleus a été suffisante, parce que la veille, Didier Deschamps a eu un déclic. Il a passé aux joueurs un DVD montrant Rio sous ses aspects les plus… disons… les plus rebondis. Et là, les Bleus ont compris à côté de quoi ils risquaient de passer s’ils ne gagnaient pas leur ticket pour Rio.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.