Toujours à propos du congrès FN, l’ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon était une pièce du dispositif de « dédiabolisation » ce week-end…

Ca me fait de la peine pour Jean-Marie… Ca servait à quoi de l’écarter si c’est pour inviter Steve Bannon ? Un type qui après sept mois à la Maison Blanche perd déjà son boulot ! Tu parles d’un winner ! En revanche, Bannon c'est le Michael Jordan du racisme, le Tiger Woods de la xénophobie, le Usain Bolt du populisme... Au départ les militants FN dans la salle se sont dit : « C’est qui ce type ? » Et puis Bannon leur a dit : « Hey ! N’ayez pas peur, je suis raciste ! » Aaaaah ouf ! On a eu chaud ! Bienvenue Steve !

Il est l’invité d’honneur du congrès qui enclenche la mue du FN, appelé à devenir le RN, le « Rassemblement national »…

Le RN, c’est la nouvelle lessive… Nouvelle formule avec un nouvel agent blanchissant : Steve Bannon ! Cette idée de congrès de la dédiabolisation où on invite un néonazi suprémaciste… C’est génial ! On ne s’était pas autant marré depuis l’invitation de Robert Faurisson par Dieudonné.

Voir ainsi se réaliser le rêve américain au Front National, au moment où l’Amérique est un cauchemar, c’est brillant… Les types sont aussi forts en communication qu’en politique. D’ailleurs Marine Le Pen l’a dit : « le parti est devenu adulte », et c’est vrai qu’hier soir, pour la première fois, ça ne s’est pas terminé en chenille…

Il a fallu convaincre Steve Bannon de venir… 

C’est Louis Aliot qui s’y est collé en lui expliquant pourquoi le FN était dans les choux : un peu à cause de Marine… en fin, en anglais… « A cause de Meuwriiine… Yes. Because during the debat télé between les deux tours, she was totally torchée, and then… the crash ! The monumentale gaufrade… Pire que la fois où elle s’était vautrée dans la swimming pool… because she was beurrée… Ohlala, vous auriez vu ça Steve ! On aurait dit Régine à la sortie du Palace… Do you know Régine ? Non ? bon… »

Résultat, Steve Bannon a dit oui pour le congrès, il est venu des Etats-Unis, et ça c'est le genre d'intervention qui nous rappelle que le racisme passe plus facilement les frontières que les migrants... Il a électrisé la foule le Ricain ! Pourtant, si les Ricains n’étaient pas là, on vivrait tous en Germanie ! M’enfin… Il faut dire que la xénophobie c'est plus poétique quand on l'entend à travers une langue étrangère. 

Voilà pour le symbole de cette refondation

Steve Bannon c'est quand même LE spécialiste de la catastrophe politique. Depuis il parcourt le monde en prophète du chaos démocratique… Il est en train de créer une internationale populiste… Cette internationale qui uni dans la haine de l’autre.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.