Bruno Le Maire est l’invité de Léa Salamé, deux auditeurs, Patrick et Micheline du « Club des losers » se sont déplacés pour le voir...

Oui, on dirige la fédération nationale de la lose. Avec des centaines de club des losers implantés dans toute la France !

Par exemple, on soutient les tennismans Français tous les ans à Roland Garros !

Voilà. Tout ce qui tourne autour de l’univers de la défaite. 

On a aussi des posters de Benoît Hamon et des photos dédicacées de Nicolas Dupont-Aignan !

On adore. Alors y’a deux ans, quand on a vu que Bruno se lançait dans la primaire à droite, on s'est dit : c'est pour nous ! C’est cadeau !

Quand on a vu le slogan : « Le renouveau, c’est Bruno », on s’est dit « OK, là, il est sur une belle stratégie de la lose ! », 

Moi j’en ai chialé !Quand tu prends un slogan de cafetière électrique pour une campagne électorale, c’est vraiment que tu as, comme nous, la passion de la dérouillée !

Et ça n’a pas loupé. 2,4% à la primaire de droite ! Formidable ? Talonné par Jean-Frédéric Poisson !

Ton principal obstacle, c'était ton intelligence, tu l'as dit toi-même...

Moi c’est pareil, c’est avec ma musculature que j’impressionne ! Trop bodybuildé !

Donc on était fans ! Et puis, on a eu peur.

Ah oui ! Quand t’es devenu ministre, on a déchanté… 

On s’est dit « ça y est c’est devenu un winner ! »

On n’a pas compris !!

T'étais bien pourtant chez Les Républicains ! T’étais entouré par de grandes pointures du milieu de la défaite !

La crème de la branlée : Fillon, NKM, JuppéJean-François Copé !

Rhaaalala Copé... la légende ! C’était la mascotte du club à un moment !

Tu surfais dans le creux de la vague tel un Brice de Nice sous Prozac, et puis, d'un coup, BAM, tu te retrouves Ministre !

Avec la Navette fluviale, les photos dans Paris Match, l’interview par Léa Salamé ! 

Ça c’est le top du top ! La semaine dernière elle a eu Régine ! 

Elle interviewe pas n’importe qui ! La semaine prochaine elle à Michou !

Quelle progression mon Nono ! Il y a encore quatre ans, tout le monde te confondait avec un concessionnaire de Twingo,  et aujourd'hui, t'es le seul que les gens connaissent dans le gouvernement !

Bruno à Bercy ! Bercy ! On dirait l’affiche d’un concert !

T’es devenu le Justin Bieber de la niche fiscale !

Terrible ! T'étais pas programmé pour ça en plus ! C'était pas ça ton destin mon Nono...

Rappelle-toi, Sarkozy avait dit de toi : « Il a le charisme d’une huître »

Ouiiii !! Oh la la ! On avait fait la fête au comité !!

D’ailleurs je me souviens que ça ne t’avait pas plu et que tu avais répondu :

Ca veut absolument rien dire, c’est de la soupe 

Prends ça Sarkozy !

Euh, non… il parle de Macron, là… C’était pendant la campagne…

T’es sûr ? Mais oui ! Il a même dit ça :

C’est l'homme sans projet, parce que c'est l'homme sans convictions 

Ah la vache ! Donc tu clashes ton patron avant même qu’il t’embauche ?

C’est ça !

T’es un dingue ! T’imagines si Vanhoenacker elle avait dit que Demorand, il a la culture politique de Nikos ??

C’est là qu’il est fort ! Il y est arrivé quand même ! Et ça pour nous au club de la lose, c'était inenvisageable !

Bon heureusement depuis tu nous as vite rassuré !

Ouais, entre la baisse du pouvoir d’achat, le matraquage fiscal des retraités, le prix du carburant…

Les GAFA qui sont morts de rire quand tu leurs fais les gros yeux…

On a retrouvé notre bon vieux Nono !

Et c’est pas fini !! Avec les Européennes, on va se régaler !

Fais nous un petit coucou le soir des résultats, on va mettre des écrans géants au QG du club !

Allez on compte sur toi !

La lose à gogo, c’est Bruno ! 

Légende du visuel principal:
Guillaume Meurice et Charline Vanhoenacker, alias Patrick et Micheline du "Club des loosers" © capture d'écran
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.