Laurent Wauquiez est en visite en Nouvelle-Calédonie, il espère que l’archipel restera dans la République… Et il a envoyé une carte postale à Charline…

Ouiii, au départ Wauquiez voulait faire ça par sms, mais comme on n’est pas dans le fichier de la région Auvergne-Rhône-Alpes… Je vous la lis :

« Mes chers compatriotes, je vous écris de Nouméa. J’aime ce petit coin de France à l’ambiance bon enfant qui me rappelle un peu l’Algérie du Général. Les autochtones sont très gentils, même s’ils ont tenté de porter atteinte à ma virilité avec un collier de fleurs. Mais je comprends ce geste, je représente en effet l'Homme blanc civilisé, et ils veulent sans doute me remercier.

J’apprécie cette petite expédition loin des salons dorés parisiens. C’est pour moi l’occasion de marcher librement, en maillot moulant et en tongs, Bref, en totale transparence devant les Français. Hier j'en ai profité pour faire deux heures de pirogue, histoire d’apprendre à mieux ramer… dans les sondages. Ensuite, j'ai demandé à mon guide s'il pouvait m'emmener me faire faire un petit tatouage maori… mais il m'a expliqué que ça, c'était en Nouvelle Zélande, pas en Nouvelle-Calédonie. J’avais confondu. Ici les gens sont d'une précision redoutable ! Seule petite frayeur, hier soir dans ma chambre, il y avait une araignée énorme ! Elle était en train de tisser sa toile dans mon dos, donc je l'ai baptisée Xavier Bertrand. Alors, j'ai pris mon courage dans une main et ma tatane dans l'autre, et j'ai pulvérisé Xavier !

A Nouméa, je suis impressionné par l'avancement technologique de ces populations indigènes. De nombreux foyers sont équipés d'une télévision, et hier je discutais avec un habitant qui avait déjà entendu parler de Jean-François Copé, autant vous dire qu'ils sont loin d'être coupés du monde ! Et puis là-bas, ils se retroussent les manches : ils retapent eux-mêmes les toits de leurs huttes. Si tu leur files 100 millions, ils diront merci ! Ils vont pas chipoter comme Stéphane Bern !

Elle avait raison, mon amie Soeur Emmanuelle lors de nos longues discussions au coin du feu : elle me vantait les qualités des kazaks... Pardon des Kanaks... Je confonds... Les casaques, c'est au tiercé ! Ah Sœur Emmanuelle, elle était aussi une petite retraitée avec une perte de pouvoir d’achat, que la politique de Macron aurait fini par piétiner… Mais je ne suis pas à 17.000 km pour parler de petite politique politicienne… D’ailleurs, je vous écris cette carte car vous n'êtes peut-être pas au courant de mon voyage, étant donné que les journalopes préfèrent aller réclamer du bullshit à Pécresse et Juppé !

Pourtant, c'est pas tous les jours que je demande à des gens qui ont la peau mate de rester en France ! Bon, je vous laisse car je repars demain et donc il faut sortir de l’ambiguité : je dois faire ma valise, l’heure est au rassemblement… de mes affaires"

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.