Le pape François a été désigné « Homme de l’année » par le « Time » magazine. Il succède à Barack Obama. On passe donc d’un président Noir à un curé blanc sur fond blanc. Comme quoi Malevitch n’a rien inventé. C’est le « Time », c’est du sérieux. Si ça avait été GQ Magazine , c’est peut-être le style Eddy Barclay cultivé par le pape qui l’aurait hissé en couverture.

Le pape François
Le pape François © REUTERS/Luca Zennaro

Mais la rédaction a estimé qu’un type qui se balade avec une sous-tasse sur la tête et qui n’est pas capable d’utiliser un préservatif, il ne peut que prétendre au titre de pape de l’année. Mais si Eric, ça a du sens, puisque je vous rappelle qu’ils sont deux ! C’est fou, le pape François est tellement populaire que si Benoît XVI claque demain, on va presque oublier de l’enterrer.

Le dernier français à avoir été gratifié par le « Time », c’était Charles de Gaulle en 1958… Ca remonte un peu loin… C’est comme pour l’eurovision, la France n’a plus rien gagné depuis Marie Myriam… Alors, pour se consoler, on peut toujours se dire que ça ne marche pas dans l’autre sens : malgré ses bijoux et ses jolies robes, le pape ne sera jamais élu miss France.

J' ironise sur le pape mais il a tout de même été qualifié de "moderne". Le terme n'est pas usurpé, j’en conviens, mais tout de même, il faut voir d’où on part. Etre moderne quand on succède à Jean-Paul II et Benoît XVI, c’est un peu facile. C’est sûr qu’à côté de Mireille Mathieu, on peut dire que Nana Mouskouri est dans sa période punk.

Sur le fond, sur le dogme, le pape François n’a rien de progressiste, il ne faudrait donc pas se laisser trop éblouir par la forme, qui elle, a sacrément secoué le Vatican. Ne nous affolons pas, ça ne veut pas dire que les cardinaux font un harlem shake entre deux conciles. Ah ça non, Jésus, Marie, Josette, que Dieu nous en préserve !

Mais la presse italienne révèle que le pape François sort la nuit, déguisé… en prêtre… pour aller voir… les démunis! J’espère qu’il sort couvert ! N’y voyez pas malice, je sais ce que vous avez imaginé au début de cette phrase !

Si, si, vous l’avez imaginé en porte-jarretelles et bas résille sous la soutane!

Le pape a aussi révélé qu’il avait fait un job de testeur pour des médicaments. Si ça se trouve il a déjà pris de la drogue!

Les ultra conservateurs américains se demandent si le pape est marxiste. Quand on sait que l’Institut pour les œuvres de religion (c’est-à-dire la banque du pape) a enregistré en 2012 un bénéfice de 87 millions d’euros, et quadruplé les résultats de 2011, on se dit qu’il a quand même du lire Le Capital . Et si un jour, Jésus revient parmi les siens, ce sera sûrement pour devenir trader.

Parce qu’au fond, le premier marxiste, c’était Jésus. Lui qui disait : « Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu ». Alors forcément, on se dit que le numéro de cirque le plus spectaculaire doit avoir lieu au Vatican, avec tous ces chameaux qui passent par le chat d’une aiguille.

Ce côté de gauche, c’est bien le seul point commun entre le pape François et le président François. Ils sont tous les deux du côté des pauvres travailleurs, ils éprouvent de l’empathie pour les homosexuels, ils sont tous les deux contre la finance folle . Sauf que Hollande, lui est tout contre la finance. Enfin bref: y en a un qui est en robe et l’autre qui enrobe.

Et donc la principale différence entre les deux François, c’est que le pape, quand il parle, les gens y croient !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.