Faute d’accord sur le Brexit, les Britanniques font campagne en urgence pour les européennes. Afin d’élire des députés qui ne siègeront que jusqu’au 31 octobre…

Organiser des élections, mener campagne, tout ça pour… allez quoi, avec les vacances d’été, trois mois de mandat. Alors ça, même les Belges n’auraient pas osé ! L’Anglais qui va voter aux européennes, il se retrouve dans la situation du mec qui est en train de choisir le nouveau papier peint de la maison qu’il va devoir laisser à sa femme après le divorce.

Imaginez le royal baby, à peine né, et on lui annonce déjà la fin de la monarchie ? Tu nais Prince à Bukhingam et le lendemain, tu finis juste avec une mamie qui s’habille en vert pomme. Que les anglais se rassurent. Même en n'assistant aux séances du parlement européen que 3 mois ce sera toujours 3 mois de plus que Jean Marie Le Pen.

En France, faire campagne pour un truc qui va durer trois mois et puis s’arrêter… On a connu ça avec les idées de gauche de François Hollande. C’est toujours déceptif, regardez les Français qui organisent Roland Garros chaque année alors qu’ils n'ont déjà plus aucun joueur dès le second tour.

Mais les Anglais ! Ce sont des gens qui roulent à gauche, qui mangent de la gelée et qui font des paris sur le sexe d’un bébé. Je ne suis donc pas étonnée qu’ils fassent campagne pour les européennes dans un pays qui s'apprête à quitter l'Europe ! Autant essayer de vendre un fer à lisser à Laurent Fabius ! Ils n'ont jamais autant entendu parler de l'Europe que depuis qu'ils ont décidé de la quitter... Voilà, c’est bien fait !

Parce que là, il faut tout imprimer en urgence pour avoir des affiches, des tracts, des slogans… même ne serait-ce que des idées ! Le porte à porte des candidats, c’est magique : « N’oubliez pas d’aller voter le 26 mai !… Bon, après… si vous oubliez on vous en voudra pas non plus… » La même situation dans une entreprise privée ça n’aurait aucun sens. Un salarié ne propose pas de faire des heures sup pendant son préavis de licenciement. 

Vous imaginez si on devait vivre cette situation en France ? Déjà que l’enthousiasme est pas au top…. Nathalie Loiseau dirait qu’elle voulait pas y aller mais que c’est Macron qui a insisté. Et Glucksman nous avouerait enfin que sa candidature est une caméra cachée.

Encore plus absurde, bien qu’il n’y ait aucun enjeu pour cette élection, il y a encore des Britanniques pour s’intéresser aux résultats. En France, on a les mêmes, c’est ceux qui continuent à suivre la ligue 1 de football.

Après tout des députés qui veulent se faire élire en sachant qu’ils ne tiendront pas leurs promesses, ça ne change pas vraiment de d’habitude…

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.