Depuis cette semaine 14 enfants et adolescents siègent au Haut-conseil de la famille. Ils doivent émettre des projets de loi qui les concernent.

Quel meilleur moyen que de leur faire connaître la politique en les faisant siéger dans une institution qui ne sert à rien ?

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.