Parmi les députés La République en marche, huit d’entre eux ont été désignés « Coordinateurs » : ils encadrent les élus de leur groupe et se font appeler des « whips » (« fouet » en anglais)…

C’est d’ailleurs  la raison pour laquelle j’ai failli renoncer à ce sujet… Parce qu’il y a huit whips (c’est chaud à dire avec l’accent belge)… Et puis je me suis rendue compte que Richard Ferrand était le chef des whips. C’est le "grand whip" ! Donc c’est confirmé la République en Marche c'est pas un parti politiquen c'est un parc d'attraction ! Et là je me suis dit, allez, je me lance…

Bon, alors… Dans toute institution on appellerait ça… « un responsable »

Dans un lycée, on aurait dit « un pion » mais à la République en Marche ça s'appelle un whip, W-H-I-P. Dès qu'il y a un anglicisme à placer ! Et vas-y que j'envoie un backup au whip avant de partir en week-end ! Ah non ! C'est vrai, « week-end » c'est le seul qu'ils n'utilisent jamais... ils savent pas ce que c’est.

Si vous regardez « House of cards », vous savez ce que c’est qu’un « whip »… Chez les macronistes, ils poussent tellement la ressemblance avec cette série que Darmanin, il est carrément suspecté des mêmes choses que Kevin Spacey. Tout pareil ! Bref.

Le rôle de ces chefs de file, c’est de veiller à ce que les députés LREM siègent correctement, qu’ils posent les bonnes questions dans l’hémicycle, qu’ils mangent bien cinq fruits et légumes par jour… Et surtout qu'ils ne sortent pas du rang ! Eh ! On a pas choisi des gens de la société civile pour qu'ils se comportent comme des citoyens ordinaires !

Les whips, « les fouets » sont donc chargés de faire régner l'ordre au sein du groupe

Ils doivent en avoir un peu ras le bol les députés LREM de se faire engueuler. Quand c'est pas par Mélenchon et Ruffin c'est par leurs whips... Attention, les Républicains aussi ils ont des casse-couilles qui les encadrent, à part que chez eux on les nomme plus sobrement « les juges d'instruction. »

Pour être concret, j’ai invité ici la Whip la plus en vue… Amélie de MontCharline… qui nous explique...

Monsieur Demorand, être une whips, c'est un peu être une super nannys de LREM ! Non mais attendez, heureusement qu'on est là ! Je vous jure, on part de loin avec certains. Hier j'ai passé trois heures à leur expliquer que recevoir un amendement ça voulait pas dire que vous étiez mal garé. Au sein de mon groupe j’ai affaire à des chèvres ! J'en ai parlé à mon N+2 Christophe Castaner mais lui il est trop occupé à lécher les bottes du PDG pour être élu "employé du mois". Avec certains je m’égosille. J'arrête pas de gueuler: VOUS ALLEZ M'ECOUTER OUI ?!! C'EST QUI LA WHIP ? HEIN C'EST QUI ?!!! Quand j'ai adhéré à la République en Marche je pensais qu'il fallait de l’ambition, pas un BAFA ! Mais les pires c'est ceux qui croient avoir des idées… Après, il faut mettre en place des synergies pour upgrader leur imput.

Voilà, grâce à Amélie de MontCharline, j’espère que avez perçu que quand on débute et qu’on pige rien à la politique, on décide de « faire de la politique autrement ». Et je peux vous dire qu’avoir une pensée verticale avec un management à l’horizontal, ça permet de développer une République perpendiculaire. 

Alors voilà "whip" ça veut dire "Fouet" 

Donc tout le monde pense à autorité et répression. Mais enfin arrêtez d'avoir des œillères comme ça ! Pensez comme Amélie de Montchalain, elle dit que son rôle est de créer une émulsion, un peu comme une crème fouettée. Après c'est sûr ils ont les fouets mais niveau députés LREM ils ont pas toujours la crème.

Comme s'il suffisait de nommer quelques surveillants pour que l'ordre revienne parmi les députés. Soyons honnêtes, si on veut vraiment assainir l'Assemblée il faut carrément mettre des pièges à loups dans l'Hémicycle !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.