Cet été, une dizaine de policiers chinois vont patrouiller à Paris pour venir en aide aux touristes chinois qui sont se font régulièrement dépouiller dans la capitale par des malfaiteurs (on a quelques noms d’ailleurs : des individus appelés Louis Vuitton, Yves-Saint-Laurent ou Christian Louboutin).

une chinoise condamnée à une amende exorbitante pour un 2e enfant
une chinoise condamnée à une amende exorbitante pour un 2e enfant © reuters

Libération y a notamment consacré un article, mardi, rappelant ce film où l’armée de Mao s’installe dans la capitale. Ca s’appelle « Les Chinois à Paris », sorti en 1974. Donc moi, j’en conclus, si vous permettez : Jean Yann l’a imaginé, le Quai d’Orsay la fait !

Le Quai d’Orsay ne travaille plus seulement au rayonnement de la France, il travaille aussi au rayonnement de la Chine EN France. C’est la pleine expression de l’amitié entre les peuples.

Moi qui trouvais la diplomatie française poussiéreuse, je révise mon jugement. Faire patrouiller les uniformes d’un régime totalitaire au pays des Droits de l’Homme, quelle idée audacieuse !

Il faut dire que l’an dernier, un million et demi de Chinois a visité la France, des touristes qui ont dépensé 570 millions d’euros. Laurent Fabius entend tripler cette manne touristique. A ce moment-là, on laissera au garage les bus à étage pour leur faire visiter Paris, il faudra réquisitionner les fourgons de la Brink’s pour les emmener faire le tour de la ville.

Oui, le Chinois dépense en moyenne 1400 euros rien qu’en produits hors taxe, et il paye en liquide. Il est donc la cible privilégiée des voleurs à la tire. La Préfecture de Police de Paris est dépassée. Pékin envoie donc ses forces de sécurité en renfort cet été.

Au début, le Quai d’Orsay était mal à l’aise avec l’idée de voir patrouiller des uniformes de la République populaire de Chine en plein Paris. Laurent Fabius avait proposé de faire circuler ces policiers chinois en civil… Mais ils risquaient de se faire dépouiller.

Oui, parce que ces fonctionnaires de police venus de Pékin sont aussi là pour faciliter les démarches de leurs concitoyens. Quelle charmante attention de la part du Parti communiste, les touristes chinois seront sans doute rassurés de voir des uniformes de Pékin les suivre dans les rues de Paris… Ils doivent être très copains entre eux.

Bien entendu ces policiers ne seront pas armés : à la ceinture, ils auront à la place un appareil photo. Mais attention tout de même, une prise de Kung-fu, et bim ! vous êtes à terre.

L’avantage pour tous les Parisiens, c’est que cet été, personne ne va oser manifester, les gens seraient tout de suite dispersés.

La police chinoise est réputée pour pratiquer la torture… Mais le Ministère des Affaires économiques… « Etrangères », pardon ! Le ministère fait savoir, je cite un porte-parole : « La démocratie est contagieuse, pour ces policiers chinois, venir en France peut être un incitant à changer leur méthode ». Même plus besoin de faire des vannes pour cette chronique, elles sont écrites noir sur blanc dans Libération par les diplomates du Quai d’Orsay !

Petit bémol tout de même, à ce tableau idyllique… Les policiers chinois parlent un peu français, certes. Mais ils ne pourront pas communiquer avec les pickpockets, qui eux, parlent le roumain.

(Et enfin, c’était bien la peine de bassiner tout le monde avec la Marseillaise… Si en plus on doit se mettre à chanter l’hymne de la République Populaire de Chine…)

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.