Le célèbre chef indigène Raoni passe trois semaines en Europe pour récolter des fonds afin de protéger la forêt amazonienne et les communautés qui y vivent…

Et il choisi d’entamer sa tournée européenne par une rencontre avec François de Rugy… Alors que De Rugy, quand tu lui dis que l’Amazonie c’est le « poumon de la planète », c’est plutôt le genre à répondre : « Oh ben ça va, alors, ça veut dire qu’il y en a un deuxième ! » Et pourtant, Raoni est sorti conquis. Il a déclaré qu’il était content de voir que… dans un grand pays comme la France… on pouvait confier le ministère de l’Ecologie… à un végétal. Il l’apprécie beaucoup, ça s’est senti quand il a dit en partant « N’oubliez pas de l’arroser ». Moi je pense que si François de Rugy enfilait un chapeau à plumes, il serait pris beaucoup plus au sérieux.

D’ailleurs, le chef indigène a offert au ministre un bâton traditionnel pour, je cite, « assommer ses ennemis » … alors que de Rugy n’a pas d’ennemis ! Il aime tout le monde : le lobby du glyphosate « et en même temps » les éleveurs de chèvres.

Là où ça aurait pu se corser, c’est que selon Raoni, « l’argent est une malédiction » donc on se savait pas trop ce qu’ils allaient bien pouvoir se dire avec Macron… Le chef indigène lui a donc expliqué les choses avec les mots que le président est capable d’entendre. Il lui a dit que « la forêt amazonienne injecte des capitaux "oxygène" à l'entreprise Planète. C'est pourquoi il faut rebooter les système de déforestation afin d'avoir un workflow opérationnel et ecofrienly dans une logique de backup des espèces. »

De toute façon il a l'habitude, Raoni : il sait bien que les grands de ce monde veulent tous se donner une bonne image en posant à côté de lui. L’indigène leur dit « Attention, la planète est en train de mourir » et eux ils sont là « T'inquiètes, on s'en occupe ! Viens là, on va faire un p'tit selfie en attendant ! » Et voilà comment Raoni a traversé la planète pour alerter les consciences,… et il est reçu comme un influenceur Instagram... 

Le chef est venu d’Amazonie pour collecter 1 million d’euros afin de protéger la réserve de Xingu au Brésil… alors qu’il suffirait qu’elle brûle pour que François Pinault et Bernard Arnault allongent la thune ! D’autant que Raoni fait tout cela au nom du vivant, lui ! De la préservation de l’homme et de la nature… Alors qu’au même moment, ici aussi, des gens luttent pour préserver farouchement leur petit territoire : les époux Balkany.

Demain, Raoni poursuivra sa tournée, puisqu’il est attendu en Belgique, où il va défiler aux côtés des étudiants, pour le climat. Les étudiants belges, je les connais, y’en a bien qui va déposer sa bière sur son plateau… « Oups, pardon, mais ils font les mêmes chez Habitat »…

Raoni, l’homme qui défend la forêt armé de son plateau labial tente de braver la langue de bois.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.