Ce matin, un témoignage bouleversant… Celui de Clémence, qui est fan de François Ruffin…

Mais en quoi est-ce bouleversant, Clémence ?

Disons que là d’où je viens, être fan de François Ruffin, c’est… c’est difficile à vivre. Je suis Clémence Arnault, la petite fille de Bernard Arnaud… Par exemple, hier soir, pendant le dîner, j’ai crié « Rends l’ISF d’abord ! » et j’ai jeté un froid. J’ai été privée de macarons au dessert. Grand-Père Bernard était très gêné parce qu’en plus hier soir, à table, y’avait Dominique Seux… Il est mignon, lui, je l’aime bien, il arrive toujours avec des fleurs et une bouteille de Pommard.

Oui, épouser les combats de Ruffin quand ton grand-père c’est Bernard Arnault, c’est chaud... surtout depuis ton film, « Merci Patron ! » C’est tellement difficile à vivre pour moi que je me confie à mon journal intime… que plus tard, je publierai et ça s’appellera « Merci papy ».

La dernière fois que je me suis fait gauler en regardant ton blog, François, j’ai été punie. On m’a obligée à faire de l’équitation. Ensuite j'ai été privée de scooter. Bon ça je m'en fous, parce que j'ai Denis, mon chauffeur. Mais mon père a annulé les travaux d'agrandissement de ma chambre... Elle fait 60 mètres carrés, et moi j’étouffe !

Je suis obligée de ruser tout le temps. Je me suis abonnée à « Fakir », ton journal, mais sous un faux nom. Et je l’enroule dans Les Echos… D’ailleurs pour que papy il aie bien les boules, c’est comme ça que j’ai appelé mon chien : « Fakir ». C’est le bichon maltais qu’il m’a offert cet été. Du coup quand il se perd, y’a toute la famille Arnault qui est obligée de crier « Fakir ! »… Fakir viens ici !

Ce matin je suis venue en cachette ! J'ai soudoyé le chauffeur de papa, je lui ai filé 250 euros pour qu'il m'emmène ici sans rien dire. Je m'en fous 250 boules c’est 2% de mon argent de poche mensuel.

Sous mes fringues LVMH, je m’habille en sarouel. Mais j’en ai marre de passer mes vacances dans les paradis fiscaux et de bouffer des petits fours ! Je veux manger des frites et des merguez à Amiens ! François viens me délivrer et emmène moi à Center Parc ! Fais-moi voyager en Fiat Panda, partir en OuiBus, m’évader en Blablacar ! Moi j'ai envie de tout te donner François ! Mon coeur, mes biens immobiliers, mon corps, mes SICAV, mon âme ! Tout ! 

En plus, tu me rappelles un mec que j’adorais. C’était un jardinier qu’on avait : un homme plein de bon sens… qu’on a fini par le virer le jour où on l’a vu en Tshirt « Non à l’aéroport NotreDame des Landes ». Papy était furieux : avec tout ce qu’il aurait pu ramasser en duty-free !

François il n’est pas comme les autres : quand on voit des Insoumis faire du cinéma, lui c’est le seul qui a reçu un César !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le Billet de Charline Vanhœnacker Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.