L’école à la maison pousse certains parents à bout : ils ont hâte de renvoyer leurs enfants à l’école le 11 mai. Tout en étant très inquiets. Voici le témoignage de Catherine, mère de famille…

Est-ce que les vôtres vous disent aussi « la maîtresse elle explique mieux que toi ! » Alors on s’énerve, ils deviennent insolents, « Et en classe, tu lui réponds comme ça à ta maîtresse ? » C’est dur de se faire respecter. On n'a aucun moyen de pression, nos gamins sont déjà punis de sortie par le gouvernement ! Je ne peux même pas les menacer de couper le wifi, mon mari télé-travaille !

Nos gamins, on est déjà censé les nourrir, les habiller, les loger, les éduquer, les consoler. Si maintenant on doit leur apprendre les tables de multiplication, c'est trop. Je suis à la fois prof, cantinière, surveillante, conseillère d'orientation, proviseure et responsable du CDI. Résultat, le soir quand on dîne en tête à tête avec mon mari, j’ai l’impression d’être à une réunion parent-profs.

Moralement c'est difficile. Quand on se rend compte qu'à 45 ans, on est à la ramasse sur le programme de français de 3ème, on le vit comme un affront. Après, moi, je me partage entre les dessins pour l’école primaire du petit et les devoirs pour le collège de la grande. Et comme je jongle entre les deux, hier, j’ai renversé la gouache de Maxime sur le devoir de math de Jessica. Et donc les deux m’ont fait la gueule. Alors je reconnais que je commence à lâcher du lest : au début, on essayait d'être vigilant sur le temps passé devant les écrans. Ce matin, j'ai surpris mon fils qui appelait la tablette « Maman ». Et là je me suis dit « tant pis ». Foutu pour foutu.

Donc, pour le 11 mai… J’ai à la fois hâte de les déposer à l’école, mais je suis pas complètement rassurée non plus… Je vois la maîtresse d’ici : « Matéo, remets ton masque correctement s’il te plaît ! Et jette ce mouchoir à usage unique dans la poubelle ! Lisa ? Est-ce que tu as bien désinfecté le compas que Camille t’a prêté avant de le lui rendre ? Fais attention, tu es à 80 cm de Jonathan, décale-toi s’il te plaît ! QUI a toussé ? Mimosa tu tousses, j’appelle immédiatement tes parents ! » 

Moi, mon fils, avant de le renvoyer à l’école, je vais l’emballer sous cellophane, en même temps que ses sandwiches. Respecter les conditions d'hygiène dans une école c’est un oxymore. Maxime, quand je le récupère le soir, rien qu’à ses habits je vois qu'il est pas clean : je peux retracer son emploi du temps minute par minute rien qu’aux taches sur son t-shirt. Sinon, il va falloir faire comme pour le chien, et passer le petit à l’eau de javel quand il rentre de l’école !

Aujourd'hui on se rend compte du rôle essentiel des enseignants ! Quand on sera sorti de tout ça, je leur ferai une tarte aux fraises, tiens… avec celles qu’ils auront ramassées.

Désormais à l'école il y a deux gros enjeux : obtenir un diplôme et éviter le virus... Moi à l'époque où j'ai fait mes enfants, il y avait des écoles et des hôpitaux... Alors si j'avais su que ça se passerait comme ça j'y aurais réfléchi à deux fois !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.