Ségolène Royal a annoncé que le gouvernement allait mettre fin à sa fonction d’ambassadrice des pôles. L’intéressée parle d’un licenciement.

Oui alors… non. Un licenciement c’est quand on travaille. Ségolène Royal elle était bénévole et elle ne foutait pas un pied en réunion. C’est ça qui est très intéressant dans cette histoire, c’est qu’elle a fait l’objet d’une enquête fouillée de la cellule d’investigation de Radio France, qui prouve documents à l’appui qu’elle ne remplit pas du tout sa mission. Et là tout le monde s’en fout, ça passe crème. Mais elle l’ouvre une fois de trop pour critiquer la politique du président, et là bim, direct elle est virée. 

« La liberté de parole » ça doit leur fait tout drôle à La République en Marche… vous ne connaissez pas ce concept, vous : comme on dit chez vous, Sibeth, « c’est pas dans la culture de la boite ! » Sinon il y avait d’autres motifs de licenciement plus évidents : au bout de deux ans de mission, la banquise continue de fondre, allez, hop, mauvais résultats, tu dégages. C'est terrifiant mais c’est comme ça : y'a tout qui fond, les glaciers et les enveloppes de frais de mission. Bon, avant de partir elle a l’occasion de poser un dernier geste écolo : interdire les pailles à son pot de départ.

S’il y a quelqu’un à plaindre aujourd’hui, c’est le conseiller Pôle emploi de madame Royal. Cette personne va être obligée de lui demander si elle peut avoir une lettre de recommandation de son ancien employeur. Et je ne voudrais pas être là à la lecture de son CV : 2007, « Presque présidente de la République ». 2008, « Presque Première secrétaire du PS ». 2012. « Presque Présidente de l'Assemblée nationale ». 

Sans parler de l’entretien :

  • Votre dernier emploi ?
  • Ambassadrice des Pôles.
  • C’est ça… et moi chuis la Reine des Neiges. Bon, ça consistait en quoi ?
  • Une fois j’ai fait du chien de traîneau pour la couverture de « Paris-Match »…
  • Votre pire défaut ?
  • Jusqu’en 2017 c’était mon mari mais depuis… j’vois pas trop.
  • Vous avez de l’expérience ?
  • Si j'ai de l'expérience ? J'ai connu Manuel Valls quand il était de gauche, c'est vous dire !
  • Hmmm… Votre pire expérience professionnelle ?
  • Une réunion en Laponie, JE NE VOIS PAS ce qu’il y a de pire….
  • Calmez-vous madame…
  • NON JE NE ME CALMERAI PAS, IL YA DES COLERES QUI SONT SAINES

Bref. En une semaine, Ségolène Royal a réussi à se faire virer, à inventer une citation de Voltaire et à se faire épingler par le parquet national financier. Avec une lose pareille elle a toute ses chances pour être la candidate socialiste en 2022.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.