Pierre Rabhi est l'invité de Léa Salamé à 7h50. Non, enfin ouii ! Non mais j’y arriverai pas. Vous vous rendez compte ? C’est Pierre Rabhi ! L'invité préféré des auditeurs de France Inter ! C’est une pression énorme ! C’est comme quand à RTL ils reçoivent Michel Sardou ! C’est un messie, un guide, un dieu vivant !

Pierre… Vous avez un vrai pouvoir sur ceux qui vous écoutent, vous savez ! Après chacune de vos interviews, tous nos auditeurs se ruent chez Jardiland pour acheter du terreau ! Ce matin, Léa m’a dit : « Rhaaa Pierre, rien que de le lire j’ai envie de planter des bégonias ! »

Résultat, moi j’ai une de ces pressions ce matin ! Vous-même vous savez le stress que c’est que de recevoir Pierre Rabhi ! « Et le café de la matinale, est-ce qu’il est équitable ? », « Et cette ampoule, là, pourquoi c'est pas une LED ? » Pierre, vous seriez arrivé vingt minutes plus tôt, vous auriez trouvé notre directrice, Laurence Bloch, à quatre pattes sous la table, occupée à planquer toutes les bouteilles en plastique… D’ailleurs j’y pense… personne ne l’a vue ressortir… Attendez… Laurence ? Sortez de là c’est trop tard, Pierre vous a gaulée !

Et puis vous êtes un modèle pour toute l'équipe

Y'a juste Dominique Seux qui ne comprend pas encore bien comment on crée de la croissance avec de la décroissance, bon… Mais ça va, il n'a pas râlé. Il m'a dit hors antenne : « Tant que Rabhi parle avant 8 heures ça va, la bourse n’est pas encore ouverte, ça ne risque pas de stresser les marchés. »

Vous voyez, vous êtes le messie !Pierre Rabhi a dit 

Ton jardin tu cultiveras et Nicolas Demorand, le Nutella tu arrêteras 

Je suis sûre que vous pouvez faire des miracles

Ramenez à la raison cette pauvre Elisabeth Borne qui ne sait plus où elle en est, et donnez lui le courage de venir démissionner dans la matinale. Transformez le glyphosate en vin, Pierre ! Vous en êtes capable ! 

D’ailleurs, tant que je vous ai sous la main… si vous pouviez convaincre Thomas Legrand de renoncer à essayer de dessiner tous les matins les contours du macronisme, ça nous arrangerait, parce qu’on ne sait plus comment lui parler… Il se fait du mal.

Bon, pour terminer, il faut que je vous dise : c'est bien beau d’encourager tout le monde à vivre avec presque rien, mais c’est un peu facile pour vous, Pierre quand on habite l’Ardèche ! Nous ici on vit à Paris, pour faire ses courses dans un marché bio, faut casser son PEL ! Et pour vous dire à quel point on a la main verte, les dernières fleurs qu'on a plantées mesurent 13 mètres et elles sont en acier. Un cadeau de Jeff Koons, un botaniste américain. Nous on aimerait bien cultiver notre jardin, mais avant il faudrait qu’on arrive à sortir de cette jungle !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.