La formule magique pour redresser la France remarche à nouveau ! Les Bleus ont gagné, la France va mieux, la crise est derrière nous ! J’ose à peine imaginer si en plus, on avait gagné l’Eurovision.

Voilà, une fois de plus, ce sont des hommes en short qui oeuvrent au redressement du pays, et pas les hommes en costumes gris, qui les regardent faire.

Joueurs de football
Joueurs de football © Steve Hix/Somos Images/Corbis

Ah le pouvoir d’une Coupe du monde… C’est magique, ça a même sorti Michael Schumacher de son coma, tout juste avant Allemagne-Portugal.

Cette période nous rappelle à quel point c’est ingrat de faire de la politique : tu ramènes des contrats pour des réacteurs EPR, des paquebots, des Airbus, des Rafales (non, des Rafales, quand même pas…), enfin, bref, tu ramènes des contrats mirobolants, et tout le monde fait la gueule. Mais onze types en short qui ramènent un bibelot de 40 cm et la France s’extasie.

D’ailleurs, j’ai lu dans Le Parisien ce week-end qu’en 98, Didier Deschamps avait dormi avec la coupe.

Ribéry, il dort avec Zahia et Deschamps avec une coupe… L’un avec un bibelot, l’autre avec une bimbo.

Mais pour en revenir à l’extase que procure la Coupe, si la religion est l’opium du peuple, alors le foot, c’est la coke du peuple. Et la politique, une pastille au menthol. En ce moment, ce serait plutôt une pastille Vichy. Et oui, ils sont de plus en plus visibles ceux qui peignent leur visage en bleu, blanc, rouge, qui hurlent la Marseillaise, et qui boivent des bières : c’est facile à identifier un sympathisant FN.

Ah non pardon j’ai confondu avec une frange des supporters de l’équipe de France !

Trois ballons au fond des filets et la France va mieux, la France a le moral, la France a évacué le racisme. Moi, je pense qu’il faut faire entrer Michel Platini au gouvernement. En plus, je suis d’accord avec lui, je ne comprends pas tous ces Brésiliens qui s’opposent à la Coupe du monde sous prétexte qu’ils sont affamés.

Et quoi, y’a pas de livreurs de pizzas au Brésil ? Je vous l’ai déjà expliqué. On leur donne des jeux, et ils voudraient du pain en plus ?

C’est très positif une coupe du monde. Ca donne du boulot aux gamins qui confectionnent les fringues, les chaussures et les ballons : ça les occupe, et pendant ce temps au moins ils ne traînent pas dans la rue ou pire… à l’école ! Non mais vous imaginez un peu si tous les enfants des pays émergeants étaient instruits ? On serait foutus.

Et puis, pendant un mois, les conflits disparaissent…

Les gens meurent toujours, bien sûr, mais ça se voit beaucoup moins, donc c’est moins gênant. On est comme Platon dans sa caverne. Et finalement on est très bien, à l’abri dans notre grotte, avec nos chips, nos bières et l’écran plasma full HD.

Encore heureux, vu le temps qu’on y passe, si on ajoute Jeux Olympiques, Roland Garros, et le Tour de France, franchement si avec ça Poutine n’arrive pas à envahir l’Ukraine, c’est vraiment une buse.

Alors, bien sûr, tout n’est pas si rose…

C’est la crise… Oui, mais on a gagné !

L’incompétence du gouvernement. Oui mais on a gagné !

Le chômage. Oui mais on a gagné !

Là, ça passe, tout seul. Regardez : à l’UMP, tout le monde a tapé dans la caisse. Oui mais on a gagné !

Chéri, j’ai plié la bagnole en revenant du supermarché… Oui mais on a gagné ! C’est magique. Quelle période bénie.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.