Charlien réagit à cette déclaration du président : « Nous sommes en guerre » ? Il a exhorté les gens à rester chez eux…

Là très concrètement, Nicolas, je suis en guerre en pyjama ! Et comme j’ai un micro à la main main, est-ce qu’on peut dire que je suis reporter de guerre ? C’est à l’intérieur que ça se passe, donc je suis sur le terrain en quelque sorte ! Quand on pense que le Général de Gaulle a dû aller jusqu'à Londres… alors que nous on a juste à aller jusqu'au frigo !

Cela dit c’est pas toujours du repos… Hier à la maison, on a déclenché le code rouge. On avait perdu la télécommande de la télé ! Bon, la situation a été rapidement maitrisée, parce qu’elle avait glissé sous le canapé. Et ça, je sais pas trop comment on va raconter ça à nos petits enfants plus tard... 

« Mamy, c'était comment la guerre ? »

- Bah c'était pas facile ! On regardait des séries toute la journée en bouffant des Snickers et puis le soir on lisait des livres. Un vrai cauchemar...  En plus les livreurs Deliveroo ne nous donnaient même plus nos plats de la main à la main, il fallait se baisser pour les ramasser sur le pallier. Ah ça, tu peux me croire, la vie était rude en mon temps ! Même qu’un jour, la mort m'a frôlé. Bon c'était pas vraiment la mort, c'était monsieur Bertineau, mon voisin de pallier qui descendait récupérer le courrier… Pardon, mais les cages d'escaliers c'est un peu les tranchées de 2020. Dans cette guerre, si tu veux éliminer quelqu’un, tu lui tends la main.

Aujourd'hui les champs de mines, c'est la chambre de nos enfants. On compte déjà des dizaines de blessés qui ont marché sur un lego. Et demain on remettra a légion d'honneur à ceux qui se sont battus pour la nation en ne serrant aucune main pendant six mois. Dans les guerres avant, on se foutait du noir sur le visage, c'était sale : là c'est cool on doit juste se laver les mains 15 fois par jour et faire des selfies.

Et pourtant, quand dans la Marseillaise on chante "Aux armes citoyens", on ne pense pas à un flacon hydro-alcoolique du premier coup... 

Ca va durer 15 jours… la guerre en CDD… C'est l'état de siège passager ! C’est la guerre et… on est en France… Je ne donne pas deux jours à ma voisine pour me dénoncer si je retourne au supermarché dans la même journée parce que j’ai oublié un paquet de sucre !

Bon de toute façon on savait bien que ça allait tomber vue comment l'année avait commencée. Par contre on avait misé sur Trump et l'Iran mais on avait tout faux. Le destin est si facétieux parfois.

Je peux vous dire que cette guerre laisse des traces. Par exemple sur la moquette de mon salon, ce matin j'ai renversé mes céréales.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.