Il y a un homme que Charline regarde différemment depuis le dernier numéro de « Paris Match » : Laurent Wauquiez, l’homme de la terre, du terroir…

Il y a un homme que vous regardez différemment depuis le dernier numéro de « Paris Match » : Laurent Wauquiez, l’homme de la terre, du terroir…

C’est un homme de la campagne qui a reçu « Paris-Match » chez lui, à Chambon-sur-Lignon, aux confins de la Haute-Loire et de l’Ardèche. On le voit embrasser son cheval, baptisé « Assad ». Oui, son cheval a un nom arabe. C’est l’équivalent de la très bonne amie noire de Nadine Morano,… mais en animal de compagnie. 

On peut voir Laurent prenant le petit déjeuner en famille

Car Lolo aime les plaisirs simples, comme siroter une citronnade l'été en se laissant bercer par le bruit des cigales ou bien, encore, regarder s’éloigner à l’horizon… un immigré, raccompagné à la frontière...  

En ouvrant « Paris-Match », j’ai d’abord cru qu’il s’agissait de Jean Lassalle. Mais non, cela dit Laurent n’est plus très loin : grâce à son coach vocal chargé de lui faire retrouver l’accent campagnard de Haute Loire (qu’il n’a jamais eu puisqu’il a grandi à Lyon et Paris)… et bien, dans deux semaines, il sera capable de rouler les R, comme les gens du cru. C’est nécessaire pour diriger Les Républicains, car Wauquiez est tel le berger tentant de rassembler son troupeau… Même si quelques brebis galeuses se sont échappées dans l'enclos du voisin.

Laurent fait beaucoup d’efforts pour fédérer autour de ses idées : il aurait même acheté une paire de bottes en caoutchouc Hermès à Rachida Dati, sans succès… Seule Bernadette Chirac est intéressée… Laurent Wauquiez est donc un paysan ardéchois… autant que NKM est contrôleuse à la RATP. Oh ! C'est pas tellement qu'il n'est pas crédible dans ce rôle, c’est juste que si je devais manger une omelette avec des champignons qu'il aurait ramassé lui-même,… disons que je ne serais pas rassurée.

L’homme à la teinture poivre et sel fustige « les élites ultramondialisées qui n’ont plus de racines… »… Ah les racines ! Laurent est prêt à déclarer la guerre… aux pointes sèches et aux cheveux cassants ! Il a d’ailleurs prévu de visiter soixante-dix fédérations d'ici l’élection Les Républicains. Comme ça arrive vite, il ne pourra pas faire le trajet en tracteur comme il en avait eu l'idée. Pourtant, on ne peut pas dire qu'il recule quand il faut se salir les mains : il a quand même soutenu Sarkozy ET Fillon. « Paris-Match », ce génie de l’euphémisme, écrit : « Il compte peu d’amis dans le parti, où son parcours sinueux est vilipendé »… 

Traduction : 

Il n’a que des ennemis à droite, plus personne ne fait confiance à ce traître. 

… Bien sûr qu'il est proche de la nature, il a même un ami qui s'appelle Buisson. Mais Laurent ne veut pas se rapprocher du FN, non ! Il veut le déborder par la droite. Il veut être « accessible comme Chirac, transgressif comme Sarkozy » L’homme tâte le cul du FN et tend la main aux vaches… ou l’inverse, je ne sais plus. Enfin. Un homme politique qui se dit proche de la terre ne le sera jamais vraiment. Parce que la terre, elle, ne ment pas.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.